Religions en Suisse

La Suisse n’a pas de religion d’État officielle, bien que la plupart des cantons (à l’exception de Genève et de Neuchâtel) reconnaissent des églises officielles, qui sont soit l’Église catholique, soit l’Église réformée suisse. Ces églises, et dans certains cantons également l’Église vieille-catholique et les congrégations juives, sont financées par l’impôt officiel des adhérents.

Le christianisme est la religion prédominante de la Suisse (environ 67% de la population résidente en 2016-2018 et 75% des citoyens suisses), répartie entre l’Église catholique (35,8% de la population), l’Église réformée suisse (23,8%), d’autres églises protestantes (2,2%), orthodoxe orientale (2,5%) et autres confessions chrétiennes (2,2%). L’immigration a fait de l’islam (5,3 %) une religion minoritaire importante. 26,3% des résidents permanents suisses ne sont affiliés à aucune communauté religieuse (athéisme, agnosticisme et autres).

© 2022