Plans du réseau des transports en commun de Nantes

Plan du réseau des transports en commun au centre-ville de Nantes.

L’agglomération nantaise possède un important réseau de transports en commun organisé et financé par la communauté urbaine Nantes Métropole, et dont la gestion est déléguée à la SEMITAN.

Réputé pour avoir été le premier réseau à réintroduire le tramway en France (hors villes ayant toujours conservé ce mode de transport), avec le lancement de la ligne 1 le 7 janvier 1985, le réseau de tramway nantais est aujourd’hui constitué de 3 lignes et de 44,3 km.

Également, en 2006, le Bus à Haut Niveau de Service (BHNS) a été choisi pour créer une nouvelle ligne armature reliant Vertou au centre-ville de Nantes. Aujourd’hui, le réseau BusWay est constitué de 2 lignes et de 13 km.

Plan du réseau des transports en commun de Nantes la nuit.

Au 8 janvier 2022, le réseau est constitué de :

  • 3 lignes de tramway (lignes 1, 2 et 3) ;
  • 2 lignes de Busway (lignes 4 et 5) ;
  • 57 lignes de bus régulières de jour qui sillonnent Nantes et son agglomération, dont huit lignes Chronobus et une cinquantaine de lignes régulières classiques ;
  • 4 lignes de bus nocturnes « Luciole » ;
  • 39 lignes scolaires et 285 circuits scolaires ;
  • un service de transport fluvial appelé Navibus, géré par Nantes Métropole, et composé de trois lignes : 2 sur la Loire (lignes N1 et N2) et une sur l’Erdre (ligne N3 appelée « Passeur Erdre ») ;
  • un service spécifique de transport pour les Personnes à Mobilité Réduite (PMR) sur l’ensemble de la métropole, et un service de desserte spécifique de 3 communes appelé « Transport À la Demande (TAD) ».

La fréquentation du réseau a été, en 2018, de 143,8 millions de voyages, dont 73,9 millions en tramway et 9,8 millions en busway. Le réseau a d’ailleurs reçu le prix Civitas award en 2009.

Le réseau de transport régional Aléop, géré par la région, dessert également l’agglomération nantaise, et certaines lignes sont même accessibles avec un titre de transport TAN.

© 2022