Plans des transports en commun de Bordeaux

Bordeaux et sa métropole possèdent un important réseau de transport en commun. Le réseau est regroupé depuis 2016 sous l’appellation Transports Bordeaux Métropole abrégé en TBM qui remplace l’ancien nom « Tram et bus de la CUB » abrégé en TBC. Ce réseau est exploité par la société Keolis Bordeaux Métropole, filiale du groupe Keolis qui gère le réseau par un contrat de délégation de service public.

Plan du réseau du soir des transports en commun bordelais,

La création du réseau de tramway s’est accompagnée d’un projet d’urbanisme ayant complètement transformé Bordeaux. La circulation automobile a été limitée dans le centre de la ville, lequel a été rénové en profondeur. Des travaux d’embellissement, comme les aménagements le long des quais, et la priorité donnée aux piétons ont rendu son attractivité à la ville avec des impacts importants sur le plan du logement et du tourisme. Le réseau a largement structuré la croissance urbaine qui s’est concentrée le long des nouvelles lignes de tramway.

Le réseau est composé de ;

  • 4 lignes de tramway (A) (B) (C) (D) totalisant un réseau de près de 90 kilomètres de lignes de tramway;
  • 85 lignes de bus régulières ;
  • 230 lignes de bus régulières TransGironde qui desservent l’ensemble de la métropole et le département de la Gironde ;
  • 34 lignes TER Nouvelle-Aquitaine dont 14 partent de Bordeaux ;
  • 2 lignes de RER Métropolitain Libourne-Arcachon (depuis 2020) et Saint-Mariens-Langon (prévu pour 2028), permettant de traverser la métropole sans changement de train en gare de Bordeaux-Saint-Jean.
Tramway à la station des Quinconces.

Ce réseau dessert les 28 communes de Bordeaux Métropole de 5 h à 1 h du matin (2 h en fin de semaine).

Le 9 janvier 2014, la communauté urbaine de Bordeaux met en service des voitures électriques en autopartage de l’entreprise Bolloré, BlueCub. Le système porte sur une centaine de véhicules, 36 stations dans la ville de Bordeaux et une station dans les six communes voisines. Le service s’arrête fin août 2020, et est remplacé par le réseau de coopérative Citiz.

En 2017, après avoir été mis de côté pendant deux décennies, l’option du métro à Bordeaux est de nouveau envisagée par Alain Juppé et plusieurs élus métropolitains. Le tramway, victime de son succès, est en effet saturé et un réseau de métro permettrait de le compléter tout en réduisant la congestion des transports en commun de surface. En 2019, une étude d’opportunité commandée par la Métropole de Bordeaux conclut à la pertinence d’un réseau de métro à l’horizon 2030. À la suite des élections municipales de 2020 et de l’arrivée d’une majorité de gauche à la Métropole, le projet de métro est ajourné. Des élus et des collectifs citoyens continuent néanmoins à porter l’idée d’un métro à Bordeaux.

© 2022