Plan du port de Nice

Le port Lympia est le nom donné au port de Nice.

Ce nom provient de la source Lympia qui alimentait un petit lac dans une zone marécageuse où les travaux du port commencent au milieu du xviiie siècle. Il constitue aujourd’hui la principale installation portuaire de Nice. Il existe également un petit port dans le quartier Carras.

Vue aérienne du port de Nice.

Le port de Nice est divisé en deux parties : port de commerce à l’entrée et port de plaisance au fond. Il est le premier port cimentier de France en liaison avec les usines de production de ciment artificiel des vallées du Paillon. L’approvisionnement de la Corse en ciment est assuré par cargos vraquiers jusqu’à Bastia où une usine de mise en sac est installée pour approvisionner l’île. Le bassin du fond sert de lieu d’amarrage pour les pointus et les yachts. Une petite activité de pêche subsiste, mais le nombre de pêcheurs professionnels est maintenant inférieur à dix.

Nice étant le point de la France continentale le plus proche de la Corse, les liaisons avec l’île, déjà très anciennes, se sont développées avec l’arrivée des NGV ou navires à grande vitesse. Deux compagnies assurent les liaisons avec aussi des navires traditionnels: la SNCM, une compagnie partiellement publique et Corsica Ferries – Sardinia Ferries, une société entièrement privée.

Située devant le port, la place Cassini a été rebaptisée place de l’Île de Beauté.

Une mystérieuse vague de 16 heures est signalée depuis 1992 en différents points de la côte sans qu’on puisse formellement en connaître la cause dans le sillage des NGV.

© 2022