Plan des quartiers de Montpellier

Plan des sous-quartiers de Montpellier.

Depuis 2001, la commune de Montpellier est officiellement divisée en sept quartiers, eux-mêmes divisés en sous-quartiers. Chacun est doté d’un conseil de quartier et d’un adjoint au maire délégué.

  • Le quartier Montpellier-Centre regroupe le centre historique, l’Écusson qui tire son nom de sa forme d’un écu ancien. Il est le cœur historique et économique de la ville de Montpellier et concentre la majeure partie de l’activité professionnelle. On y trouve de nombreux espaces commerciaux et culturels : l’ancien grand lycée impérial (actuel lycée Joffre), la faculté de médecine et la faculté de droit, ainsi que des lieux de vie nocturne.
  • Le quartier de la Gare est le point névralgique du système de transports de la ville. Il est desservi par les quatre lignes de tramway et plus de la moitié des lignes de bus de la métropole. En plus du centre historique, on y trouve les sous-quartiers des Beaux-Arts, des Aubes, Antigone, Comédie, Gares, Gambetta, Figuerolles, des Arceaux et Boutonnet ;
  • le quartier Croix-d’Argent se situe au sud-ouest de la ville de Montpellier et connaît une croissance importante avec le développement de la zone de l’Ovalie ;
  • le quartier Les Cévennes, majoritairement résidentiel, accueille les classes moyennes de Montpellier, excepté le Petit Bard qui reste un quartier particulièrement défavorisé ;
  • le quartier Mosson, situé à la périphérie nord-ouest de la ville, a longtemps été le plus pauvre de Montpellier. Aujourd’hui, le développement exponentiel des Hauts-de-Massane, quartier résidentiel accueillant des classes moyennes, et un réaménagement progressif du quartier de la Paillade (création d’espaces verts et mise en service de deux lignes de Tramway) ont légèrement amélioré les conditions de vie de ses habitants, mais le fort contraste avec les autres quartiers de la ville apparaît clairement ;
  • le quartier Hôpitaux-Facultés est essentiellement résidentiel et accueille aussi de nombreuses infrastructures universitaires et de grands espaces publics (parc zoologique de Montpellier, palais des sports…), il comporte plusieurs sous-quartiers (syste et Plan des Quatre Seigneurs) ;
  • le quartier Port-Marianne, bâti sur la rive gauche du Lez, ce quartier était encore inexistant il y a cinquante ans puisqu’il était principalement composé d’habitations individuelles (notamment dans le quartier de La Pompignane) et de vignobles. Il est en pleine expansion depuis l’impulsion donnée par la mairie de Georges Frêche. Des infrastructures commerciales s’y développent massivement et de nombreux immeubles y sont en construction. Trois des quatre lignes de tramway de la ville y circulent et rendent attractifs les espaces commerciaux qui s’y développent. Au-delà de Port Marianne, il comporte plusieurs sous-quartiers (La Pompignane, Millénaire et Grammont)
  • le quartier Prés d’Arènes est situé au sud-est de Montpellier est essentiellement résidentiel. L’autoroute A9 et la voie rapide Montpellier-Carnon en font une « porte d’entrée » de Montpellier.

© 2022