Le sac d’Anvers, connu comme la Furie Espagnole ou Furie d’Anvers

Le sac d’Anvers, souvent connu sous le nom de fureur espagnole à Anvers, était un épisode de la guerre de quatre-vingts ans. Au cours de cet épisode sont morts plusieurs milliers d’habitants, c’est le plus grand massacre de l’histoire belge.

Philippe II par Sofonisba Anguissola, 1565 (Musée du Prado)

Entre le 4 novembre et le 7 novembre 1576, des tercios espagnols mutinés de l’armée des Flandres commencèrent le sac d’Anvers, entraînant trois jours d’horreur parmi la population de la ville, qui était le centre culturel, économique et financier des « Dix-Sept Provinces ». La sauvagerie du sac amena les provinces des Pays-Bas espagnols à s’unir contre la couronne espagnole. La dévastation a également causé le déclin d’Anvers en tant que première ville de la région et a ouvert la voie à l’essor d’Amsterdam.

La principale cause du sac était le retard de paiement dû aux soldats par Philippe II. L’Espagne vient de déclarer faillite. Les banquiers refusent d’effectuer les transactions que leur demande le roi d’Espagne tant qu’ils n’ont pas trouvé de compromis. A titre d’exemple, le transfert depuis l’Espagne du salaire des troupes ne pouvait être effectué par lettre de change (l’équivalent au XVIe siècle d’un mandat postal). Le gouvernement espagnol a donc dû transférer l’argent réel par voie maritime – une opération beaucoup plus coûteuse, lente et périlleuse. Malheureusement pour Philippe, 400 000 florins destinés à payer les troupes ont été saisis par le gouvernement d’Elizabeth I lorsque des navires contenant les florins se sont mis à l’abri d’une tempête dans les ports anglais.

Les soldats espagnols, furieux de combattre sans repos ni solde contre les rebelles, avaient déjà saccagé Zierikzee et Alost, provoquant la réunion des quinze provinces loyales (la Hollande et la Zélande étaient aux mains des rebelles) en États généraux dans le but de retirer les mercenaires des Pays-Bas. C’était une procédure courante chez les soldats à cette époque, et leur procédure était invariable. Sans rompre leur célèbre discipline, ils choisiraient un nouveau chef, ou Eletto, parmi eux, et marcheraient en parfait ordre sous lui vers n’importe quelle cible. Dans ce cas, les soldats espagnols ont décidé de trouver eux-mêmes leur solde tardive en pillant Anvers.

© 2022