Langues officielles en Belgique

La Belgique a trois langues officielles : le néerlandais, le français et l’allemand. Un certain nombre de langues minoritaires non officielles sont également parlées. Comme aucun recensement n’existe, il n’y a pas de données statistiques officielles concernant la répartition ou l’usage des trois langues officielles de la Belgique ou de leurs dialectes. Cependant, divers critères, dont la ou les langues des parents, de l’éducation ou le statut de langue seconde des personnes nées à l’étranger, peuvent fournir des chiffres suggérés. On estime que 60% de la population belge est de langue maternelle néerlandaise (souvent appelée flamande) et 40% de la population parle le français de manière native. Les Belges francophones sont souvent appelés Wallons, bien que les francophones de Bruxelles ne soient pas Wallons.

Plaques de signalisation bilingues à Bruxelles

Le nombre total de locuteurs natifs néerlandais est estimé à environ 6,23 millions, concentrés dans la région nord de la Flandre, tandis que les locuteurs natifs français sont au nombre de 3,32 millions en Wallonie et environ 870 000 (soit 85 %) dans la Région de Bruxelles-Capitale officiellement bilingue. La Communauté germanophone est composée de 73 000 personnes à l’est de la Région wallonne ; environ 10 000 ressortissants allemands et 60 000 ressortissants belges parlent l’allemand. Environ 23 000 germanophones supplémentaires vivent dans des communes proches de la Communauté officielle.

Le néerlandais belge et le français belge présentent des différences mineures de vocabulaire et de nuances sémantiques par rapport aux variétés parlées respectivement aux Pays-Bas et en France. De nombreux Flamands parlent encore des dialectes du néerlandais dans leur environnement local. Le wallon, considéré soit comme un dialecte du français, soit comme une langue romane distincte, n’est désormais compris et parlé qu’occasionnellement, principalement par les personnes âgées. Le wallon est divisé en quatre dialectes qui, avec ceux du picard, sont rarement utilisés dans la vie publique et ont été largement remplacés par le français.

© 2022