Économie de la Belgique

Le port de Bruges-Zeebruges sur le littoral de la mer du Nord

L’économie de la Belgique est une économie capitaliste moderne qui a capitalisé sur la situation géographique centrale du pays, son réseau de transport très développé et sa base industrielle et commerciale diversifiée. La Belgique a été le premier pays à subir une révolution industrielle sur le continent européen au début du XIXe siècle. Elle a depuis développé une excellente infrastructure de transport de ports, de canaux, de chemins de fer et d’autoroutes, afin d’intégrer son industrie à celle de ses voisins. L’industrie est concentrée principalement dans la région peuplée de Flandre au nord, autour de Bruxelles et dans les deux plus grandes villes wallonnes, Liège et Charleroi, le long du sillon industriel. La Belgique importe des matières premières et des produits semi-finis qui sont ensuite transformés et réexportés. Hormis son charbon, dont l’exploitation n’est plus économique, la Belgique dispose de peu de ressources naturelles autres que des sols fertiles. Néanmoins, la plupart des secteurs industriels traditionnels sont représentés dans l’économie, y compris l’acier, les textiles, le raffinage, les produits chimiques, la transformation des aliments, les produits pharmaceutiques, l’automobile, l’électronique et la fabrication de machines. Malgré la composante industrielle lourde, les services représentent 74,9% du PIB, tandis que l’agriculture ne représente que 1% du PIB.

Quartier d'affaires dans le quartier de Schaerbeek à Bruxelles

Avec des exportations équivalant à plus des deux tiers du PNB, la Belgique dépend fortement du commerce mondial. Les avantages commerciaux de la Belgique découlent de sa situation géographique centrale et d’une main-d’œuvre hautement qualifiée, multilingue et productive. L’un des membres fondateurs de la Communauté européenne, la Belgique soutient fermement l’approfondissement des pouvoirs de l’Union européenne actuelle pour intégrer davantage les économies européennes. Environ les trois quarts de ses échanges se font avec d’autres pays de l’UE. Avec les Pays-Bas et le Luxembourg, la Belgique fait également partie des États membres du Benelux.

La dette publique de la Belgique est d’environ 98% du PIB. Le gouvernement a réussi à équilibrer son budget au cours de la période 2000-2008 et la répartition des revenus est relativement équitable. La Belgique a commencé à faire circuler l’euro en janvier 2002. La croissance économique et les investissements directs étrangers ont chuté en 2008. En 2009, la Belgique a souffert d’une croissance négative et d’une augmentation du chômage, résultant de la crise bancaire mondiale.

© 2022