Carte touristique de Lille

Lille réussit progressivement à se défaire de son image de ville industrielle sinistrée par un important travail de remise en valeur de ses quartiers historiques et le retour d’initiatives culturelles d’ambition. Dans les années 1990, la vie culturelle a souffert de la disparition des fêtes de Lille (sorte de carnaval se déroulant traditionnellement au mois de juin) et de la longue fermeture pour travaux du palais des beaux-arts de Lille.

L'entrée du Vieux-Lille par la rue Esquermoise.

Grâce à la mise en valeur du Vieux-Lille dans les années 1980 et 1990, puis de la Citadelle et de ses abords au début des années 2000, le patrimoine de la ville s’est retrouvé à la hauteur de l’enjeu. Le lancement du projet Lille 2004 (capitale européenne de la culture), a été un des événements déclencheurs du devenir de Lille comme ville touristique, label qu’elle a obtenu en 2001. Bénéficiant de son excellente desserte, elle a alors attiré un nombre croissant de visiteurs, quasi exclusivement pour des courts séjours. Avec les 750 000 personnes venues pour l’inauguration de Lille 2004, la ville a su montrer qu’elle pouvait attirer les foules avec un événement de grande ampleur. La municipalité a voulu prolonger cet élan en transformant l’opération en biennale à thèmes : Lille 2004 a fait venir Shanghai à Lille, en 2006, Lille 3000 importe Bombay, et en 2009, c’est l’Europe orientale et centrale qui sont programmées. Dans ce cadre, l’exposition François Pinault Fondation, qui s’est déroulée entre octobre 2007 et janvier 2008 au Tri Postal, a rencontré un vif succès et confirmé le positionnement de Lille comme ville tendance.

La citadelle de Lille entourée d'un espace boisé appelé bois de Boulogne.

À côté du tourisme culturel, la ville a également développé un important tourisme d’affaires et de salons professionnels. Lille Grand Palais accueille aujourd’hui de très grands congrès.

Au 1er janvier 2009, l’offre hôtelière de Lille s’établissait à 3 074 chambres dans 46 hôtels homologués. C’est dans la catégorie deux étoiles qu’elle est la plus abondante (1 591 chambres dans 27 hôtels). L’offre de haut de gamme restait en revanche relativement limitée (330 chambres quatre étoiles et luxe). Elle s’est toutefois étoffée début 2010 avec l’ouverture du complexe Hôtel-Casino-Théâtre Lucien Barrière à Euralille.

Styles architecturaux ;

Lille présente un éventail de styles architecturaux avec diverses influences flamandes, y compris l’utilisation de briques brunes et rouges. De plus, de nombreux quartiers résidentiels, notamment dans l’agglomération lilloise, sont constitués de maisons mitoyennes de deux à trois étages alignées en enfilade, avec des jardins étroits à l’arrière. Ces attributs architecturaux, peu communs en France, contribuent à faire de Lille une transition en France vers la Belgique voisine, ainsi que vers les Pays-Bas et l’Angleterre voisins, où la présence de la brique, ainsi que des maisons en rangée ou de la maison mitoyenne est beaucoup plus importante.

Les principaux sites touristiques incluent ;

  • Cathédrale Notre-Dame-de-la-Treille
  • Citadelle de Lille
  • Palais des Beaux-Arts de Lille
  • Jardin botanique de la Faculté de Pharmacie
  • Jardin botanique Nicolas Boulay
  • Jardin des Plantes de Lille
Rue de Lille pendant la braderie 2012.

La Braderie ;

Lille accueille une braderie annuelle le premier week-end de septembre. On pense que ses origines remontent au XIIe siècle et entre deux et trois millions de visiteurs sont attirés dans la ville. C’est l’un des plus grands rassemblements de France et le plus grand marché aux puces d’Europe.

De nombreuses routes du centre-ville (y compris une grande partie de la vieille ville) sont fermées et les magasins locaux, les résidents et les commerçants installent des étals dans la rue.

© 2022