Carte touristique de Bordeaux et environs

Bordeaux est classée «Ville d’Art et d’Histoire». La ville abrite 362 monuments historiques (seul Paris en a plus en France) avec certains bâtiments datant de l’époque romaine. Bordeaux, Port de la Lune, a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO comme «ensemble urbain et architectural exceptionnel».

Bordeaux, Port de la Lune.

Bordeaux abrite l’une des plus grandes zones urbaines architecturales du XVIIIe siècle d’Europe, ce qui en fait une destination prisée des touristes et des équipes de production cinématographique. Elle s’impose comme l’une des premières villes françaises, après Nancy, à être entrée dans l’ère de l’urbanisme et des grands projets métropolitains, avec l’équipe de Gabriel père et fils, architectes du roi Louis XV, sous la direction de deux intendants, d’abord Nicolas -François Dupré de Saint-Maur puis le Marquis de Tourny. La cathédrale Saint-André, la basilique Saint-Michel et la basilique Saint-Seurin font partie des sites du patrimoine mondial des Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France. L’orgue de Saint-Louis-des-Chartrons est inscrit aux monuments historiques français.

Les principaux sites touristiques incluent ;

  • Place de la Bourse (1735–1755), conçu par l’architecte royal Jacques Gabriel comme somptueux écrin pour une statue équestre de Louis XV, aujourd’hui remplacé par la Fontaine des Trois Grâces.
  • Grand Théâtre (1780), un grand théâtre néoclassique construit au XVIIIe siècle.
  • Allées de Tourny
  • Cours de l’Intendance
  • Place du Chapelet
  • Place du Parlement
  • Place des Quinconces, la plus grande place de France.
  • Monument aux Girondins
  • Place Saint-Pierre
  • Pont de pierre (1822)
  • Cathédrale Saint-André, consacrée par le pape Urbain II en 1096. De l’édifice roman d’origine, il ne reste qu’un mur dans la nef. La porte royale date du début du XIIIe siècle, tandis que le reste de la construction date principalement des XIVe et XVe siècles.
  • Tour Pey-Berland (1440-1450), tour gothique massive et quadrangulaire annexée à la cathédrale.
  • Église Sainte-Croix. Elle se trouve sur le site d’une abbaye du VIIe siècle détruite par les Sarrasins. Reconstruite sous les Carolingiens, elle fut de nouveau détruite par les Normands en 845 et 864. Elle est annexée à une abbaye bénédictine fondée au VIIe siècle, et fut édifiée à la fin du XIe et au début du XIIe siècle. La façade est de style roman.
  • La basilique gothique Saint-Michel, construite entre la fin du XIVe siècle et le XVIe siècle.
  • Basilique Saint-Seurin, la plus ancienne église de Bordeaux. Elle a été édifiée au début du VIe siècle à l’emplacement d’une nécropole paléochrétienne. Elle possède un portique du XIe siècle, tandis que l’abside et le transept datent du siècle suivant. La nef du XIIIe siècle présente des chapelles des XIe et XIVe siècles. L’ancienne crypte abrite des sépultures de la famille mérovingienne.
  • Église Saint-Pierre, église gothique
  • Église Saint-Éloi, église gothique
  • Église Saint-Bruno, église baroque ornée de fresques
  • Église Notre-Dame, église baroque
  • Église Saint-Paul-Saint-François-Xavier, église baroque
  • Palais Rohan, ancien hôtel particulier de l’archevêque, aujourd’hui mairie
  • Palais Gallien, les vestiges d’un amphithéâtre romain de la fin du IIe siècle
  • Porte Cailhau, une guérite médiévale des remparts de la vieille ville.
  • La Grosse Cloche (XVe siècle), deuxième porte restante de l’enceinte médiévale. C’était le beffroi de l’ancien hôtel de ville. Elle se compose de deux tours circulaires de 40 mètres de haut et d’un clocher central abritant une cloche pesant 7 800 kilogrammes. L’horloge date de 1759.
  • Grande Synagogue, achevée en 1882
  • Rue Sainte-Catherine, la plus longue rue piétonne de France
  • Espace Darwin, lieu alternatif aux anciennes casernes militaires
  • Le BETASOM, base sous-marine de Bordeaux
  • Musée des Beaux-Arts, l’une des plus belles galeries de peinture en France avec des peintures de peintres tels que Tiziano, Véronèse, Rubens, Van Dyck, Frans Hals, Claude, Chardin, Delacroix, Renoir, Seurat, Redon, Matisse et Picasso.
  • Musée d’Aquitaine (musée d’archéologie et d’histoire)
  • Musée du Vin et du Négoce (musée du commerce du vin)
  • Musée des Arts Décoratifs et du Design (musée des arts décoratifs et du design)
  • Musée d’Histoire Naturelle (musée d’histoire naturelle)
  • Musée Mer Marine (Musée de la Mer et de la Marine)
  • Cité du Vin
  • CAPC musée d’art contemporain de Bordeaux
  • Musée national des douanes (histoire de l’administration des Douanes)
  • Bordeaux Patrimoine Mondial (centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine)
  • Musée d’ethnologie (musée d’ethnologie)
  • Institut culturel Bernard Magrez, musée moderne et d’art urbain dans un manoir du XVIIIe siècle
  • Cervantez Institute (dans la maison de Goya)
  • Cap Sciences
  • Centre Jean Moulin
Le Centre de Congrès Cité Mondiale, idéal pour organiser congrès, colloques, séminaires ou journées d’étude.

De plus Bordeaux accueille chaque année depuis 2015 environ 6 millions de visiteurs venus du monde entier, tandis qu’il y a dix ans à peine seulement 2,5 millions de touristes venaient à Bordeaux. Bordeaux est aussi la deuxième escale de croisière française de la façade atlantique.

Opérationnel depuis 1992, le Bordeaux Gironde Convention Bureau (BGCB) a pour principale mission de promouvoir le tourisme d’affaires à Bordeaux et en Gironde. En 2005, 55 manifestations ont été générées, représentant 10 000 congressistes, pour des retombées économiques estimées à près de 3 millions d’euros. En 2018, Bordeaux était la quatrième ville de congrès de France.

Occupant une place centrale dans le tourisme d’affaires mondial, Bordeaux détient de nombreuses infrastructures permettant d’accueillir les plus grands congrès et événements internationaux, comme la Cité Mondiale situé sur les quais, avec un amphithéâtre de 300 places pour des réunions et séminaires au cœur de la ville, mais aussi le Hangar 14 dans le quartier des Chartrons ; dans le quartier de Bordeaux-Lac, le Palais des Congrès, le Palais 2 l’Atlantique d’une surface de 15 500 m² accueillant jusqu’à 6 000 personnes en plénière ; enfin, le Parc des Expositions qui est le 2e plus grand parc d’expositions de France, après Paris, avec 80 000 m² couverts, 4 halls modulables sur 30 hectares pour les congrès et salons de grande ampleur.

© 2022