Carte routière de la France

Comme vous pouvez le voir sur la carte routière française, les types de routes vont des routes étroites à voie unique dans la campagne aux autoroutes principales. La plupart des villes et cités ont été construites avant la disponibilité générale de l’automobile et les centres-villes ont donc tendance à être peu maniables pour les voitures, en particulier les grandes. Les routes les plus pittoresques des régions montagneuses ont également tendance à être sinueuses et étroites. Gardez cela à l’esprit lors de l’achat ou de la location : les grosses voitures peuvent être très encombrantes. Dans les villes, il est souvent logique de se garer et d’utiliser ensuite les transports en commun.

Autoroute A6 France

Les routes sont classées dans les catégories suivantes :

  • Axxx: autoroute (numéro rouge)
  • Nxxx: route nationale (numéro rouge ; parfois appelée RNxx)
  • Dxxx: route départementale (panneau jaune ; parfois appelé RDxx ou CDxx)

Il existe également des routes municipales (numéro blanc) et forestières (numéro vert). Notez que bien que les principales marques de cartes utilisent également une graphique rouge/jaune/blanche pour les routes, elle a une signification différente : le rouge signifie les routes principales, le jaune les routes intermédiaires et le blanc les routes secondaires. Une route départementale peut être majeure, par exemple. Notez que les «routes départementales» sont strictement cela : chaque département a ses propres D1, D2, etc., et les numéros de route D changent aux limites du département. Le gouvernement a progressivement transféré les routes nationales aux départements ; elles sont alors généralement numérotées d’une manière qui rappelle la numérotation originale. Par exemple, dans certains départements, la route nationale numéro xx devient la route départementale numéro 9xx, dans d’autres 60xx, dans d’autres 90xx. Les anciens panneaux et cartes peuvent faire référence au numéro d’origine.

Vue de la route RD 1090 arrivant de la vallée de la Tarentaise et continuant vers le col du Petit-Saint-Bernard, en Savoie

Les autoroutes, les routes nationales et la plupart des routes départementales sont presque toujours en bon ou excellent état. Dans certaines zones rurales, les routes départementales secondaires peuvent être en moins bon état. Dans les régions montagneuses, les routes peuvent également avoir été endommagées par le gel, les glissements de terrain, etc., bien que ces dangers soient toujours signalés.

Les routes principales sont signalées avec les noms des villes ou des villes dans la direction où vous allez et seulement secondairement avec le numéro de la route. Les indications en vert correspondent aux principales destinations via les principales autoroutes ; en bleu, pour les directions à travers les autoroutes. Lorsque vous sortez de la ville, recherchez « toutes les destinations » ou « toutes les autres destinations », c’est-à-dire tous les endroits autres que ceux indiqués sur un panneau adjacent, qui vous indiqueront l’itinéraire principal.

Le viaduc de Millau, un pont à haubans franchissant la vallée du Tarn, dans le département de l'Aveyron, en France.

Quand vous avez le temps, empruntez les petites routes. La vitesse est décente et vous ne payez pas de péage ; Cependant, vous devrez ralentir à 50 km/h lorsque vous traversez des villages. Néanmoins, vous avez la possibilité de traverser de petites villes et villages en voiture, de vous arrêter et de manger un morceau dans les restaurants ou d’acheter du vin local.

Des cartes détaillées (échelle 1/200 000 environ) sont fortement conseillées à moins de ne s’en tenir qu’aux grandes villes et aux grands axes routiers. La France possède de nombreuses routes secondaires utiles ou pittoresques que vous ne trouverez pas sur des cartes moins détaillées. Michelin et IGN fournissent de bonnes cartes ; ils réalisent également des atlas reliés contenant toutes les cartes de la France métropolitaine (le territoire français européen). Un GPS avec une carte détaillée peut également être un bon choix, surtout si vous n’avez pas de passager.

Ne sous-estimez pas les temps de conduite, surtout si vous n’empruntez pas l’autoroute. Une règle empirique est de s’attendre à une vitesse moyenne de 60 km/h sur les routes principales en dehors des autoroutes.

 

© 2022