Carte physique de l’Île-de-France

Carte physique de l’Île-de-France, une région qui reste en périphérie largement rurale. Les terres agricoles, les forêts et les espaces naturels occupent 78,9 % de la région. Vingt-huit % des terres de la région sont à usage urbain, tandis que  24 % sont constitués de rivières, de forêts, de bois et d’étangs.

Forêt domaniale de Versailles.

Le point culminant de la région d’Île-de-France, au sens administratif, est situé à Neuilly-en-Vexin (Val-d’Oise) sur les buttes de Rosne et culmine à 216 mètres. Le point le plus bas est à 11 mètres à Port-Villez (Yvelines). L’altitude moyenne est de 108 mètres.

La région Île-de-France est entièrement comprise dans le bassin versant de la Seine. Tous les cours d’eau de la région sont des affluents ou des sous-affluents de la Seine. Nombre des rivières sont drainées par les grands affluents de la rive droite (Marne, Oise, Epte) ou de la rive gauche (Eure). Cette dernière bien qu’elle ne coule pas en Île-de-France, reçoit de nombreuses rivières issues du sud et de l’ouest des Yvelines (Drouette, Vesgre…).

Les cours d’eau principaux (Seine, Marne et Oise) sont navigables et se caractérisent par leurs nombreux méandres, boucles typiques de l’Île-de-France qui ont modelé le paysage. La formation de ces méandres s’explique par la très faible pente de ces cours d’eau.

L’altitude du terrain totalement aléatoire (oscillant toujours entre 10 et 200 m) a laissé, souvent aux abords des boucles, des lacs et des étangs aujourd’hui aménagés en bases de loisirs (Moisson-Mousseaux, Cergy-Neuville, Villeneuve-Saint-Georges, etc.).

© 2022