Carte hydrographique de la Lozère

La carte hydrographique de la Lozère montre l’ensemble des cours d’eau ou canaux situés entièrement ou partiellement dans le territoire du département.

Le Tarn, près de Cocurès.

Le réseau hydrographique départemental présente une longueur de près de 2 800 km.

La Lozère est surnommée « le département des sources » : c’est le seul département français métropolitain dans lequel toutes les rivières qui s’écoulent prennent également leur source. Trois importantes rivières prennent naissance en Lozère :

  • le Tarn, qui prend sa source sur le mont Lozère. Il traverse les gorges portant son nom.
  • le Lot (en occitan l’Olt), prenant sa source sur la montagne du Goulet.
  • l’Allier, qui prend sa source en Margeride au Moure de la Gardille, formant la limite nord-est du département avec l’Ardèche.

Le Lot au pied du mont Lozère, proche de Saint-Julien-du-Tournel.
On trouve également des rivières plus modestes :

  • la Truyère, qui prend aussi sa source en Margeride ;
  • la Colagne qui prend sa source en amont du lac de Charpal, traverse le lac de Ganivet et rejoint le Lot au sud de Marvejols, au lieu-dit « les Ajustons » ;
  • le Chapeauroux, affluent de l’Allier, qui collecte les eaux de l’ouest de la Margeride ;
  • le Bès qui s’écoule sur l’Aubrac avant de rejoindre la Truyère à la retenue de Grandvals, en matérialisant la limite départementale avec le Cantal ;
  • la Jonte qui prend sa source au mont Aigoual et rejoint le Tarn au Rozier, en creusant ses gorges, à la limite départementale avec l’Aveyron ;
  • le Tarnon qui prend sa source dans le Massif du mont Aigoual dans le parc national des Cévennes et se jette dans le Tarn à l’aval de Florac ;
  • l’Altier et le Chassezac, s’écoulant de chaque côté du Goulet, se rejoignent à Pied-de-Borne, en aval du lac de Villefort ;
  • les Gardons qui descendent des Cévennes.

© 2022