Carte du Tarn

Carte du Tarn, un département français de la région Occitanie, traversé par la rivière Tarn qui lui a donné son nom. L’Insee et la Poste lui attribuent le code 81. Les habitants sont nommés les Tarnais et Tarnaises.

Albi au coucher du soleil.
  • Superficie totale du Tarn 5 758 km²
  • En 2019 la population du Tarn était de 389 844
  • Le Chef-lieu du département est Albi
  • Les principales communes du Tarn sont: Albi, Castres, Gaillac et Graulhet.

La place de l’agriculture dans le Tarn est importante. La partie montagneuse est affectée à l’élevage : les sols riches et l’eau abondante permettent une bonne pousse de l’herbe qui supporte mieux le climat plus froid que les grandes cultures. Le Ségala, ancien fournisseur de bovins de travail, est une terre de tradition d’élevage bovin, laitier et boucher. Les monts de Lacaune ont donné leur nom à la brebis lacaune dont le lait sert à élaborer le fromage de roquefort.

La partie occidentale du département est cultivée pour produire des céréales (blé, triticale, maïs), des oléagineux (colza, tournesol) et des protéagineux (luzerne, soja). À Gaillac, le vignoble bimillénaire occupait 3 923 ha en 2008.

Église Notre-Dame-du-Bourg à Rabastens dans le département du Tarn.

L’industrie du Tarn est née du développement industriel xviiie siècle au deuxième tiers du xxe siècle : charbon de Carmaux, sidérurgie à Saint-Juéry, délainage à Mazamet, textile à Castres ou mégisserie à Graulhet.

Ces secteurs ont subi réorganisation des filières, délocalisations et fermetures. Le Tarn a dû créer de nouvelles activités et recomposer une industrie prospère.

La verrerie ouvrière d’Albi est l’héritière d’une longue tradition verrière du Tarn alors que les laboratoires Pierre Fabre de Castres sont un groupe pharmaceutique et cosmétique datant seulement d’une cinquantaine d’années.

Les services et le commerce ont permis le développement des deux pôles Albi-Carmaux et Castres-Mazamet.

© 2022