Carte du Népal

Carte du Népal, officiellement la République fédérale démocratique du Népal, un pays enclavé d’Asie du Sud. Il est principalement situé dans l’Himalaya, mais comprend également des parties de la plaine indo-gangétique, bordant le Tibet de la Chine au nord, et l’Inde au sud, à l’est et à l’ouest, alors qu’il est étroitement séparé du Bangladesh par le corridor de Siliguri, et du Bhoutan par l’État indien du Sikkim. Le Népal a une géographie diversifiée, comprenant des plaines fertiles, des collines boisées subalpines et huit des dix plus hautes montagnes du monde, dont le mont Everest, le point culminant de la Terre. Le Népal est un État multiethnique, multilingue, multireligieux et multiculturel, avec le népalais comme langue officielle.

  • Superficie totale du Népal 147,516 km²
  • En 2020 la population du Népal était de 30,327,877
  • La capitale du pays est Katmandou
  • Les plus grandes villes du Népal sont: Katmandou, Pokhara, Patan, Bharatpur, Birganj.

Le nom «Népal» est d’abord enregistré dans des textes de la période védique du sous-continent indien, l’ère du Népal antique où l’hindouisme a été fondé, la religion prédominante du pays. Au milieu du premier millénaire avant notre ère, Siddhārtha Gautama, le fondateur du bouddhisme, est né à Lumbini dans le sud du Népal. Certaines parties du nord du Népal étaient étroitement liées à la culture du Tibet. La vallée de Katmandou, située au centre, est étroitement liée à la culture des indo-aryens et était le siège de la prospère confédération Newar connue sous le nom de Népal Mandala. La branche himalayenne de l’ancienne route de la soie était dominée par les commerçants de la vallée. La région cosmopolite a développé un art et une architecture traditionnels distincts. Au 18ème siècle, le royaume de Gorkha a réalisé l’unification du Népal. La dynastie Shah a établi le Royaume du Népal et a formé plus tard une alliance avec l’Empire britannique, sous sa dynastie de premiers ministres Rana. Le pays n’a jamais été colonisé mais servait d’État tampon entre la Chine impériale et l’Inde britannique. La démocratie parlementaire a été introduite en 1951 mais a été suspendue à deux reprises par les monarques népalais, en 1960 et en 2005. La guerre civile népalaise dans les années 1990 et au début des années 2000 a entraîné la création d’une république laïque en 2008, mettant fin à la dernière monarchie hindoue au monde.

La Constitution du Népal, adoptée en 2015, affirme que le Népal est une république fédérale parlementaire laïque divisée en sept provinces. Il reste la seule nation multipartite et pleinement démocratique au monde actuellement dirigée par un parti communiste. Le Népal a été admis aux Nations Unies en 1955 et des traités d’amitié ont été signés avec l’Inde en 1950 et la Chine en 1960. Le Népal abrite le secrétariat permanent de l’Association sud-asiatique pour la coopération régionale (ASACR), dont il est membre fondateur. Le Népal est également membre du Mouvement des pays non alignés et de l’Initiative de la baie du Bengale pour la coopération technique et économique multisectorielle (BIMSTEC). Les forces armées népalaises sont les cinquièmes en importance en Asie du Sud ; et sont remarquables pour leur histoire Gurkha, en particulier pendant les guerres mondiales, et a été un contributeur important aux opérations de maintien de la paix des Nations Unies.

© 2022