Carte du Malawi

Carte du Malawi, officiellement la République du Malawi, un pays enclavé du sud-est de l’Afrique, anciennement connu sous le nom de Nyassaland. Il est bordé par la Zambie à l’ouest, la Tanzanie au nord et au nord-est et le Mozambique à l’est, au sud et au sud-ouest. Le nom Malawi vient du Maravi, un ancien nom du peuple Chewa qui habite la région. Le pays est surnommé « le cœur chaleureux de l’Afrique » en raison de la gentillesse de ses habitants.

  • En 2021, le Malawi avait une population de 19,431,566
  • et une superficie de 118,484 km²
  • La capitale et plus grande ville du pays est Lilongwe
  • D’autres villes d’importance au Malawi: Blantyre, Mzuzu et Zomba

La partie de l’Afrique maintenant connue sous le nom de Malawi a été colonisée vers le 10ème siècle par la migration de groupes bantous. Des siècles plus tard, en 1891, la région a été colonisée par les Britanniques et est devenue un protectorat du Royaume-Uni connu sous le nom de Nyassaland. En 1953, il est devenu un protectorat au sein de la Fédération semi-indépendante de Rhodésie et du Nyassaland. La Fédération a été dissoute en 1963. En 1964, le protectorat a pris fin: le Nyassaland est devenu un pays indépendant sous la reine Elizabeth II, et a été rebaptisé Malawi. Deux ans plus tard, il est devenue une république. Il a obtenu son indépendance totale du Royaume-Uni et est devenu en 1970 un État totalitaire à parti unique sous la présidence de Hastings Banda, qui est resté dans ce rôle jusqu’en 1994. Aujourd’hui, le Malawi a une république démocratique et multipartite dirigée par un Président élu. Lazarus Chakwera du Parti du congrès du Malawi a dirigé le regroupement de neuf partis politiques de l’Alliance Tonse et a remporté la nouvelle élection présidentielle mandatée par décision de justice et qui s’est tenue le 23 juin 2020 suite a l’annulation de l’élection présidentielle de mai 2019 en raison d’irrégularités électorales massives. L’armée du pays, la Force de défense du Malawi, comprend une armée, une marine et une escadre aérienne. La politique étrangère du Malawi est pro-occidentale. Il entretient des relations diplomatiques positives avec la plupart des pays et participe à plusieurs organisations internationales, notamment les Nations Unies, le Commonwealth des Nations, la Communauté de développement de l’Afrique australe (CDAA), le Marché commun de l’Afrique orientale et australe (COMESA) et l’Union africaine (UA).

Le Malawi fait partie des pays les moins avancés du monde. L’économie est fortement basée sur l’agriculture, et sa population est en grande partie rurale et en croissance rapide. Le gouvernement malawite dépend fortement de l’aide extérieure pour répondre à ses besoins de développement, bien que le montant nécessaire (et l’aide offerte) ait diminué depuis 2000. Le gouvernement malawite fait face à des défis dans ses efforts pour construire et développer l’économie, améliorer l’éducation, les soins de santé, la protection de l’environnement et devenir financièrement indépendante malgré un chômage généralisé. Depuis 2005, le Malawi a développé plusieurs programmes axés sur la résolution de ces problèmes, et les perspectives du pays semblent s’améliore : des indicateurs clés de progrès dans l’économie, l’éducation et les soins de santé ont été observés en 2007 et 2008.

Le Malawi a une faible espérance de vie et une mortalité infantile élevée. Le VIH/SIDA est très répandu, ce qui à la fois réduit la main-d’œuvre disponible et nécessite une augmentation des dépenses publiques. Le pays a une population diversifiée qui comprend des peuples autochtones, des Asiatiques et des Européens. Plusieurs langues sont parlées et il existe un éventail de croyances religieuses. Bien qu’il y ait eu par le passé un conflit régional périodique alimenté en partie par des divisions ethniques, en 2008, ce conflit interne avait considérablement diminué et l’idée de s’identifier à sa nationalité malawite était réapparue.

© 2022