Carte du canton de Bâle-Campagne

Carte du canton de Bâle-Campagne, l’un des 26 cantons formant la Confédération suisse. Elle est composée de cinq districts et sa capitale est Liestal. Il est traditionnellement considéré comme un « demi-canton », l’autre moitié étant Bâle-Ville, son homologue urbain.

  • Superficie totale du canton de Bâle-Campagne 517,56 km²
  • En 2019 la population du canton était de 289 468
  • Le chef-lieu de Bâle-Campagne est la ville de Liestal

Bâle-Campagne est l’un des cantons les plus septentrionaux de la Suisse. Elle se situe essentiellement au sud du Rhin et au nord du massif du Jura. Le canton partage des frontières avec le canton de Bâle-Ville au nord, le canton d’Argovie à l’est, le canton de Soleure au sud et le canton du Jura à l’ouest. Il partage également des frontières internationales avec la France et l’Allemagne au nord.

Avec Bâle-Ville, Bâle-Campagne faisait partie du canton de Bâle, qui a rejoint l’ancienne Confédération suisse en 1501. Des querelles politiques et des conflits armés ont conduit à la partition du canton en 1833.

L’agriculture du canton comprend l’arboriculture fruitière, l’élevage laitier et l’élevage bovin. Les industries importantes comprennent les textiles, les métaux et les produits chimiques.

Le canton de Bâle-Campagne fait partie de la région économique autour de Bâle qui comprend des parties de la France et de l’Allemagne ainsi que les deux demi-cantons de Bâle. Depuis les années 1960, des accords sont en vigueur pour renforcer les contacts au sein de la Regio Basiliensis. Cette coopération économique est souvent considérée comme la plus intensive d’Europe.

Du 17e siècle au début du 20e siècle, le tissage de la soie était important à Bâle-Campagne. Des usines ont été créées dès 1850, suite à la découverte de sel dans des gisements souterrains, fondant des industries telles que l’industrie chimique à Schweizerhalle. L’industrie chimique fait de Bâle l’une des régions les plus riches de Suisse.

L’industrie chimique n’est pas le seul employeur du canton. Les petites et moyennes entreprises représentent environ un quart de l’économie cantonale. Beaucoup d’entre eux, cependant, sont liés aux grands employeurs.

© 2022