Carte des quartiers de Nice

Les quartiers de Nice sont assez fortement différenciés. Globalement, la ville est assez clairement divisée en deux : la rive gauche du Paillon, plus ancienne, est caractérisée par un urbanisme proche de celui de Turin. La rive droite, plus récente et plus « française », présente un style beaucoup plus haussmannien.

Le Cap de Nice et, à droite, la Rade de Villefranche.

La colline du château correspond à l’ancien centre de la commune. Détruit au xviiie siècle par Louis XIV et démilitarisé dans la seconde moitié du xixe siècle, il est essentiellement un lieu de promenade. Le Vieux-Nice s’est développé à partir du xive siècle. Jusqu’au xixe siècle, la majorité des habitants, des lieux de pouvoir et des activités économiques y sont situés, notamment la cathédrale Sainte-Réparate, le Palais communal (aujourd’hui Bourse du travail, place Saint-François), le palais du gouverneur (aujourd’hui palais de la Préfecture), le Sénat (ancienne cour d’appel) et le cours Saleya, principale place de la ville pendant longtemps. Il possède également de nombreux édifices religieux. Le Vieux-Nice est aujourd’hui le cœur touristique de la ville et héberge de nombreux cafés et restaurants. Le port a été longtemps un quartier populaire et ouvrier. Le port proprement dit accueille aujourd’hui surtout des bateaux de plaisance et de croisière.

Sommet de la colline de Cimiez, Nice.

La colline de Cimiez est un quartier bourgeois de la ville. Il abrite de nombreux hôtels construits à la Belle Époque et qui ont été depuis transformés en luxueux appartements privés. L’avenue Jean-Médecin est la principale artère commerciale de la ville. La plupart des grandes enseignes y sont situées. La rue Massena, (plus connue localement sous l’appellation zone piétonne) a été créée dans les années 1970. Très touristique, elle accueille de nombreux restaurants et des cafés. Les quartiers République, Saint-Roch et Magnan sont des quartiers populaires anciens, construits essentiellement dans la seconde moitié du xixe siècle ou la première moitié du xxe siècle. Les quartiers de Pasteur, L’Ariane et Les Moulins sont des quartiers populaires récents, construits dans les années 1960-1970, en périphérie de la ville. La plaine du Var, à l’ouest de la ville, a longtemps accueilli des maraîchers. Elle abrite aujourd’hui des grandes surfaces, des administrations et constitue la réserve foncière principale de Nice avec la construction récente ou programmée de nombreux logements et bureaux.

© 2022