Carte des Pyrénées-Orientales

Carte des Pyrénées-Orientales, un département français de la région Occitanie. Son territoire correspond à l’ancienne province du Roussillon agrandi du pays du Fenouillèdes (pays de tradition languedocienne). Les autres pays traditionnels du département sont la plaine du Roussillon, la Haute Cerdagne, le Conflent, le Vallespir, les Aspres, les Albères, la Salanque et le Capcir.

Carte des environs de Perpignan.
  • Superficie totale des Pyrénées-Orientales 4 116 km²
  • En 2019 la population des Pyrénées-Orientales était de 479 979
  • Le Chef-lieu du département est Perpignan
  • Les principales communes des Pyrénées-Orientales sont: Perpignan, Canet-en-Roussillon, Saint-Estève et Saint-Cyprien.

L’Insee et la Poste lui attribuent le code 66. Il n’y a pas de terme officiel pour désigner les habitants des Pyrénées-Orientales, couramment appelés Catalans, Catalanes ou Roussillonnais, Roussillonnaises, bien que ces termes puissent prêter à confusion avec les habitants de la Catalogne et ceux du seul Roussillon. Les Pyrénées-Orientales font à la fois partie du Grand Sud-Ouest français et du Grand Sud-Est français.

La préfecture des Pyrénées-Orientales à Perpignan.

L’économie du département repose traditionnellement sur l’agriculture, dominée par l’arboriculture (nombreux vergers de pêchers, d’abricotiers et de cerisiers), le maraîchage (salades, artichauts notamment) et la viticulture. Dans ce domaine, les Pyrénées-Orientales se distinguent par une importante production de VDN (vins doux naturels), avec quatre appellations prestigieuses : Banyuls, Maury, Rivesaltes, Muscat de Rivesaltes, sans compter le Byrrh, élaboré dans les caves de Thuir. On produit aussi de nombreux vins secs AOC, rouges surtout, dont l’appellation Collioure est sans doute la plus connue.

L’élevage, en recul pendant plusieurs décennies, semble trouver une nouvelle vitalité, en particulier celui des bovins (production de viande de veau IGP Rosée des Pyrénées catalanes et Vedell des Pyrénées catalanes).

Perpignan vu depuis le Palais des Rois de Majorque.

L’agriculture biologique trouve dans les Pyrénées-Orientales un lieu de prédilection puisque ce sont près de 10 % de la SAU du département qui sont aujourd’hui convertie à ce mode de production respectueux de l’environnement.

Il faut cependant préciser qu’à peine plus de 8 000 personnes, si on excepte les saisonniers, vivent de l’agriculture. Les entreprises industrielles sont peu nombreuses, et ne peuvent constituer une ressource suffisante pour le département, qui connaît un important taux de chômage (plus de 15 % de la population active). La majorité de la population travaille dans le secteur tertiaire (administration, services, distribution, tourisme). Le recensement de 1999 donnait les chiffres suivants dans la répartition des actifs :

  • agriculture : 8 227 ;
  • industrie : 10 389 ;
  • construction : 8 460 ;
  • tertiaire : 97 673.

Dans les années 1960, le Languedoc-Roussillon a été aménagé pour permettre le tourisme de masse. La Côte Vermeille s’est couverte d’immeubles. Le tourisme s’est beaucoup développé dans le département, notamment avec des stations balnéaires comme Canet-en-Roussillon, Argelès-sur-Mer, Saint-Cyprien, Le Barcarès, qui accueillent de nombreux campings (164 en 2016), et de nombreux hôtels, attirés par les longues plages de sable fin. Qui dit tourisme dit attractions touristiques, et pour cela le département est bien équipé ; en effet, il accueille de nombreuses attractions de grimpe aux arbres dans la montagne, de canyoning (naturel et artificiel), ainsi que le plus grand circuit de karting d’Europe : le Circuit du Roussillon.

© 2022