Carte des îles Vierges britanniques

Carte des îles Vierges britanniques, territoire britannique d’outre-mer dans les Caraïbes, à l’est de Porto Rico et des îles Vierges américaines et au nord-ouest d’Anguilla. Les îles font géographiquement partie de l’archipel des îles Vierges et sont situées dans les Îles-Sous-le-Vent des Petites Antilles.

  • Superficie totale des îles Vierges britanniques 153 km²
  • En 2018 la population des îles Vierges britanniques était de 35,802
  • La capitale du territoire est Road Town

Les îles Vierges britanniques se composent des îles principales de Tortola, Virgin Gorda, Anegada, Jost Van Dyke, Peter Island et Salt Island, ainsi que de plus de 50 autres petites îles et cayes. Près de 16 des îles sont habitées. La capitale, Road Town, se trouve sur Tortola, la plus grande île, longue d’environ 20 km et large de 5 km. Les îles avaient une population de 28 054 habitants au recensement de 2010, dont 23 491 vivaient à Tortola; les estimations actuelles évaluent la population à 35 802 personnes (juillet 2018).

Les insulaires des îles Vierges britanniques sont citoyens des territoires britanniques d’outre-mer et depuis 2002 sont également citoyens britanniques.

L’économie des îles Vierges britanniques est étroitement liée à son statut de paradis fiscal. En janvier 2014, le pays figure sur la liste française des paradis fiscaux.

Le pays est parmi les plus prospères des Caraïbes. Selon un rapport de KPMG datant de 2000, 41 % des sociétés mondiales seraient enregistrées aux îles Vierges britanniques. En effet, les sociétés présentes sur les îles Vierges britanniques, tout comme leurs cousines les îles Caïmans, ne paient aucune taxe. L’impôt sur le revenu est de 8 % après une déduction de base de 10 000 $. On trouve donc de nombreuses banques, fonds de pensions, des trusts, des cabinets comptables et cabinets d’avocats. Les « services financiers » compteraient pour 60 % du PIB. Par ailleurs, les deux autres pôles d’activités des îles Vierges britanniques sont le tourisme et le nautisme.

Ce rôle clé joué par les BVI dans les évasions fiscales est souligné en octobre 2021 par les «Pandora Papers».

Les îles Vierges britanniques ont adopté le dollar américain (USD) comme devise.

© 2022