Carte de Terre-Neuve-et-Labrador

Carte de Terre-Neuve-et-Labrador, la province la plus à l’est du Canada, dans la région atlantique du pays. Elle est composée de l’île de Terre-Neuve et de la région continentale du Labrador au nord-ouest, avec une superficie combinée de 405 212 kilomètres carrés. En 2018, la population de la province était estimée à 525 073. Environ 94 % de la population de la province vit sur l’île de Terre-Neuve (et ses petites îles voisines), dont plus de la moitié vit sur la péninsule d’Avalon.

Vue de Saint-Jean de Terre-Neuve.
  • Superficie totale de Terre-Neuve-et-Labrador 405,720 km²
  • En 2021 la population de Terre-Neuve-et-Labrador était de 520,553
  • La capitale et plus grande ville de la province est Saint-Jean de Terre-Neuve

La province est la plus homogène du Canada sur le plan linguistique, avec 97,0 % des résidents déclarant l’anglais (anglais de Terre-Neuve) comme langue maternelle lors du recensement de 2016. Historiquement, Terre-Neuve abritait également des variétés uniques de français et d’irlandais, ainsi que la langue éteinte béothuk. Au Labrador, les langues autochtones innu-aimun et inuktitut sont également parlées.

La plate-forme pétrolière Hebron.

La capitale et la plus grande ville de Terre-Neuve-et-Labrador, Saint-Jean de Terre-Neuve, est la 20e région métropolitaine de recensement en importance au Canada et abrite près de 40 pour cent de la population de la province. St. John’s est le siège du gouvernement, abrite la Chambre d’assemblée de Terre-Neuve-et-Labrador et le plus haut tribunal de la juridiction, la Cour d’appel de Terre-Neuve-et-Labrador.

Ancienne colonie puis dominion du Royaume-Uni, Terre-Neuve a renoncé à son indépendance en 1933, à la suite d’une détresse économique importante causée par la Grande Dépression et les conséquences de la participation de Terre-Neuve à la Première Guerre mondiale. Elle est devenue la dixième et dernière province à entrer dans la Confédération le 31 mars 1949, sous le nom de «Terre-Neuve». Le 6 décembre 2001, une modification a été apportée à la Constitution du Canada pour changer le nom de la province en Terre-Neuve-et-Labrador.

L’économie de Terre-Neuve-et-Labrador connaît depuis quelques années une croissance fulgurante, grâce aux développements de l’exploitation pétrolière maritime, grâce aussi aux projets miniers, dont celui de « Voisey’s Bay » et au tourisme. En 2007, le PIB y a progressé de 9,1 %. Le PIB par habitant, longtemps au dernier rang des provinces, est passé à 48 739 $ en 2007, pour se situer au deuxième rang, derrière l’Alberta. Le Québec, en comparaison, avait un PIB par habitant de 37 138 $.

Le taux de chômage reste élevé à cause de la proportion relativement importante de travailleurs saisonniers.

© 2022