Carte de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma

Tanger-Tétouan-Al Hoceima est la plus septentrionale des douze régions du Maroc.

  • Superficie totale de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma 15,090 km²
  • En 2014 la population de la région était de 3 556 729 hab.
  • Le Chef-lieu de la région est Tanger-Assilah
Carte de Tanger au Maroc.

Géographie et climat

Elle est constituée de l’ancienne région Tanger-Tétouan et de la province d’Al Hoceima de l’ancienne région de Taza-Al Hoceïma-Taounate.

Le Rif s’élève dans la partie orientale de la région et est l’emplacement du parc national d’Al Hoceima et du parc national de Talassemtane. La terre près de la côte atlantique à l’ouest est moins accidentée et le coin sud-ouest fertile de la région est drainé par le fleuve Loukkos.

Le climat de la région est méditerranéen sur les côtes et les environs, plutôt continental et avec des périodes de chutes de neige abondante sur les zones intérieures de la région. Grâce à son altitude et sa triple façade maritime, la région est une des zones les plus arrosées du Maroc (+ de 1 000 mm).

Économie

L’agriculture est une activité économique majeure dans la région Tanger-Tétouan-Al Hoceïma. Les principales cultures comprennent les céréales, les légumineuses, les olives et la canne à sucre. L’élevage et la pêche sont également des contributeurs importants à l’économie. Diverses zones économiques franches ont été mises en place dans la zone entourant le port à conteneurs Tanger Med, l’un des plus actifs d’Afrique, pour promouvoir la croissance industrielle et les investissements étrangers. La région est également fortement dépendante du tourisme.

Carte des principales infrastructures de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma.

Le réseau routier

Tanger-Tétouan-Al Hoceïma dispose d’une armature routière très satisfaisante par rapport au reste du territoire national avec un linéaire de 2744,9 Km réparti comme suit :

  • Routes Nationales : 956,10 Km.
  • Routes Régionales : 391,20 Km
  • Routes Provinciales : 1397,60Km.

sans compter les voies urbaines et les pistes agricoles et non classées. Soit 6,8% environ de la totalité du réseau national.

La longueur des routes provinciales revêtues est plus importante que celle des routes régionales et nationales (51%). La Province de Ouezzane dispose de la majorité du réseau des routes provinciales avec environ 317,3 Km, soit 22,7 % du réseau total provincial de la région.

Les provinces et les préfectures qui totalisent le plus de routes nationales et régionales sont les Provinces de Chefchaouen et Al Hoceima alors que la préfecture de M’diq-F’nideq arrive en dernière position après celle de la province de Fahs Anjra. Cette situation est appelée à s’améliorer par le lancement du troisième programme national des routes rurales.

Le réseau routier dans de la région est l’un des réseaux routiers les moins denses à l’échelle du territoire national, soit une densité routière sociale de 0,77 km pour 1000 habitants (contre 1,2 Km/1000 habitants au niveau national), et spatiale de 159 pour 1000Km². Al Hoceima a un réseau peu développé, en raison de l’état de son relief et la dispersion de sa population.

Le réseau autoroutier

Les autoroutes représentent 6% du réseau routier régional. La réalisation de la rocade méditerranéenne (Tanger -Sâaidia), l’autoroute Tétouan-F’nideq, le dédoublement des voies Tanger-Tétouan et Tétouan-F’nideq, ont permis une meilleure desserte entre les différents espaces intra et extra Région.

La région de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma bénéficie d’une infrastructure autoroutière composée des trois principaux axes : Rabat-Tanger, Tanger- Port Tanger Med et dernièrement Tétouan-F’nideq.

L’autoroute A1 dite « autoroute du Nord » relie Rabat à Tanger d’une longueur de 223km, et réalisée entre 1995 et 2005 :

  • 1996 : Autoroute Kénitra-Larache de 110 km
  • 1999 : Autoroute Larache-Sidi El Yamani de 28 km
  • 2002 : Autoroute Sidi El Yamani-Assilah de 15 km
  • 2005 : Autoroute Assilah-Tanger de 30 km

L’autoroute A4, est d’une longueur de 54 km, elle assure la Tanger à Ksar Seghir et dessert Tanger Med, le plus grand port africain ainsi que les zones franches et logistiques avoisinant le complexe portuaire. En parallèle à l’autoroute, la N16 a été élargie, passant de 5 m à 7 m de largeur. Son renforcement a été généralisé, ses caractéristiques géométriques améliorées et d’importants travaux ont été consacrés à son environnement,
Une troisième voie a été aussi réalisée pour les poids lourds sur certaines sections.

L’autoroute A6 ou « autoroute Tétouan-Fnideq » la plus courte des autoroutes du Maroc, relie les villes de Tétouan à Fnideq sur la côte méditerranéenne. Elle dessert les stations balnéaires de Restingua, Kabila et Cabo Negro, une zone très touristique. Cet axe fait l’objet d’un trafic routier des plus importants à l’échelle nationale, avec des pointes estivales dépassant les 30 000 véhicules par jour. En parallèle à l’autoroute, la N16 a été transformée en voie rapide 2×2 sur une longueur de 28 km.

En mai 2015, le ministère de l’équipement a présenté le couloir sur lequel sera construite la future l’autoroute reliant les Bipôles Fès/Meknès et Tanger/Tétouan.

Selon les chiffres clés publiés par la Société nationale des autoroutes du Maroc (ADM), le trafic sur l’autoroute Rabat-Kénitra-Tanger-Est a connu, entre 2012 et 2011, une augmentation de 4,4% alors que celui sur la section Tanger Est- Port Tanger Med a enregistré une évolution de 8,87%. Le trafic moyen journalier sur l’autoroute
Fnideq – Tétouan continu son trend haussier en enregistrant une évolution notable de 14,2%.

Le réseau Ferroviaire

La région de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma est dotée d’une infrastructure ferroviaire moderne et pourvue de 9 gares ferroviaires:

  • 5 gares au niveau de la Préfecture de Tanger- Assilah : Tanger – Ville, Tanger – Mghogha, El Akba Hamra, Assilah et Sidi El Yamani,
  • 4 gares dans la Province de Larache (Ksar El Kébir Moulay Mehdi, Ksar El Kébir Médina, Souaken et Tlate Rissana).

Elle est ainsi traversée par la ligne des chemins de fer sur une longueur de 112 Km dont 56 Km dans la Préfecture de Tanger-Assilah, 44 Km dans la Province de Larache, et 12 Km dans la Province de Fahs Anjra.

Le trafic est estimé à 10 trains par jour et 70 voyages hebdomadaires, qui sont complétés par l’utilisation d‘autocars pour garantir la liaison avec la ville de Tétouan, non desserte par la réseau.

La gare de Tanger-ville vient en tête en assurant la quasi-totalité du trafic ferroviaire pour le transport des voyageurs au niveau de la Région. Elle a été réouverte au public à partir du 10 août 2015 après l’achèvement des travaux de remaniement et de pose de nouvelles voies ferrées lancés en janvier 2015.

Une nouvelle voie ferrée entre la ville de Tanger et le nouveau port Tanger-Med est actuellement en service.

Equipement aéroportuaire

Sur le plan de la desserte aérienne, la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma est connectée au réseau national et international par deux aéroports (Ibn Battouta à Tanger et Saniat R’mel à Tétouan).

  • L’aéroport d’Ibn Battouta à Tanger est un aéroport international situé à Boukhalef, à 10 km au sud de Tanger. Il a été complètement rénové. Inauguré en juillet 2008, il offre une capacité d’accueil d’un million de passagers par an, et doté d’une superficie de 12.000 m2. Cet aéroport est classé quatrième aéroport national du Royaume après ceux de Mohamed V à Casablanca, Al Menara à Marrakech et celui d’Al Massira à Agadir.
  • L’aéroport de Tétouan- Sania R’mel est un aéroport international situé à Martil, à 6 km au nord de Tétouan, rénové en 2008, il est doté d’une superficie de 3.000 m2 et d’une capacité d’accueil de 50.000 passagers par an.
  • L’aéroport Aéroport Al Hoceima Al Charif Al Idrissi, est un aéroport international situé près d’Al Hoceima au nord du Maroc. Sur une superficie de 1.350 m2 , il offre une capacité de 300 000 passagers par an.

Equipement Portuaire

La région de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma est ouverte sur la double façade maritime sur la Méditerranée et Océan Atlantique, d’une longueur de 447 Km. Elle dispose en termes de moyens de communication maritime, de onze ports (Tanger méditerranée, Tanger ville, Port d’Al Hoceïma Marina Smir, Larache, M’diq, Port d’Assilah, Kabila, Ksar Sghir, Jebha, Cala Iris) dont sont trois utilisés dans le transport des marchandises et de passagers (deux au niveau de Tanger et celui d’Al Hoceima) et d’autres ports destinés aux activités de pêche maritime et à la plaisance.

Port de Tanger Med.

Les principaux ports de la région sont les suivants :

  • Le port Tanger- Méditerranée, le nouveau hub stratégique méditerranéen : La région connaît actuellement un essor économique avec des projets structurels majeurs, tels que le projet Tanger- Méditerranée. Il est l’un des plus grands de la Méditerranée. La première partie du port a été inaugurée en Juillet 2007, et les travaux de la deuxième partie, qui devrait tripler sa capacité, avec la mise en place d’une gigantesque plateforme logistique (routes, autoroutes, chemins de fer) viennent d’être achevés.Le Port Tanger Med est situé à Ksar Al Majaz dans le nord du Maroc, à 22 km à l’est de Tanger et à 46 km au nord de Tétouan, sur le détroit de Gibraltar en Méditerranée. Il est situé à 14 km à peine des côtes espagnoles, et se trouve sur la voie de passage du commerce maritime mondial Est-Ouest entre l’Asie, l’Europe et l’Amérique du Nord. Grâce à cette position stratégique, Tanger Med est devenu une plateforme logistique aux portes de l’Europe en jouant sur le fonctionnement de la production en juste-à-temps.Le Port est situé sur la seconde voie maritime la plus fréquentée au monde, le détroit de Gibraltar avec plus de 100 000 bateaux par an. Son activité principale est le transbordement de conteneurs. Les porte-conteneurs géants débarquent leurs marchandises sans dévier de leur route et repartent aussitôt, à charge ensuite à de plus petits navires, ou feeders ships de desservir des ports de second ordre.
  • Le Port de Tanger ville est situé à l’entrée du détroit de Gibraltar, en bordure Ouest de la rade de Tanger, ouvert face au Nord-Ouest. Situé dans la ville de Tanger, la principale porte maritime du Maroc vers la
    Méditerranée, le port de Tanger se trouve au croisement de l’Océan Atlantique et de la Mer Méditerranée, dans une baie, entre le Cap Spartel et le Cap Malabata. Cette position exceptionnelle et stratégique, a fait pendant longtemps du port de Tanger le premier port marocain pour le trafic des passagers et TIR. Il était connu par ses dessertes régulières qui le reliaient aux différents ports de l’Europe : Algésiras, Barcelone et Tarifa en Espagne, Sète, Marseille et Port Vendres en France et Gênes en Italie. Il s’est distingué aussi par une zone franche implantée directement sur ses terre-pleins et qui a attiré des chargements à forte valeur ajoutée. Un projet de reconversion du port, mené par la Société d’Aménagement du Port de Tanger, a été initié en 2010 ; il a pour objectif de donner au port une nouvelle vocation orientée vers le tourisme de la croisière et la plaisance. Les travaux de reconversion du port entamés depuis 2011, et qui prendront fin en 2016, vont permettre à la ville de Tanger de devenir une destination phare de tourisme. La plus grande raffinerie du Royaume, la Samir, est située à proximité et approvisionnée à partir du terminal pétrolier par un réseau de 20 km de pipelines.
  • Le port d’Al Hoceima est situé sur la côte méditerranéenne à 150 km environ à l’Ouest de Nador. Il est implanté à l’extrémité Ouest de la baie d’Al-Hoceima et constitue la seule ouverture sur la méditerranée de la région Centre Nord. Il est situé dans une région enclavée derrière la chaîne montagneuse du Rif dont les reliefs sont fortement accidentés. Avant 2003, les activités principales étaient la pêche et la plaisance. Avec la mise en service de la gare maritime en juillet 2003, le trafic passager est devenu le levier principal pour le développement du trafic
    commercial.
  • Le port de pêche de Larache se trouve sur la côte atlantique Nord du Maroc à 90 km au Sud de Tanger. Il est installé sur la rive gauche de l’Oued Loukous, à environ 750 m de son embouchure et débouche directement sur le réseau routier qui relie Rabat à Tanger. Avec 45 ha de terre-pleins, 20 ha de bassin et un linéaire de 1138 de quais, il est le deuxième port de pêche de la région
  • Le port de pêche et de plaisance d’Assilah a été réalisé en 1992, dans le cadre de la politique d’aménagement du Nord du Royaume. Il est situé au centre de la ville, sur le littoral atlantique à 40 km au Sud de Tanger et à 30 km au Nord de Larache, dans la province de Tanger-Assilah. Il permet la protection de l’ancienne Médina menacée par l’érosion de la côte.
  • Le port de Cala Iris situé à 57 km vers l’Ouest de la ville d’Al-Hoceima et à 3 km à l’Ouest de Torres d’Al Kalaa, son site est connu pour sa plage paradisiaque avec ses petites îles, et son petit port de pêche. Cala Iris est à la frontière du Rif occidental et du Rif oriental, elle est calée entre les collines et falaises recouvertes de forêts
    denses de thuyas. Cala Iris est la limite Ouest du parc national d’Al Hoceima dont les traits dominants sont une côte rocheuse peu exploitée avec la présence de part en part de criques protégées ainsi que des falaises, généralement habitées par des pêcheurs.

© 2022