Carte de Mbujimayi

Carte de Mbujimayi (anciennement Bakwanga), la capitale de la province du Kasaï-Oriental dans le centre-sud de la République démocratique du Congo. C’est la deuxième plus grande ville du pays, après la capitale Kinshasa mais devant Lubumbashi, Kisangani et Kananga, bien que la population exacte ne soit pas connue. Les estimations allaient d’une population estimée par la CIA World Factbook de 1 480 000 à 3 500 000 selon les estimations des Nations Unies en 2008.

Aéroport de Mbujimayi.
  • En 2008, Mbujimayi avait une population estimée de 1,480,000 à 3,500,000 hab.
  • avec une superficie pour la province de 135.12 km²

Mbujimayi se situe en pays Luba sur la rivière Mbuji-Mayi. Le nom Mbuji-Mayi vient de la langue locale, le luba-kasaï, et se traduit par «l’eau de la chèvre», un nom dérivé du grand nombre de chèvres de la région. Malgré sa forte population, la ville reste isolée, n’ayant que peu de liens avec les provinces environnantes ou avec Kinshasa et Lubumbashi. Le transport aérien est assuré par l’aéroport de Mbujimayi.

Diamants produits par la Société minière de Bakwanga ou « Miba », une entreprise publique basée à Mbuji-Mayi.

En tant que centre commercial, Mbujimayi gère la plupart des activités d’extraction, de lavage et de production de diamants au Congo. La Société minière de Bakwanga et Diamant International sont les principaux producteurs de diamants de la région.

La ville a toujours été une source majeure de diamants dans le monde et cela n’a pas changé après l’indépendance, pas plus que la tradition séculaire de la contrebande de diamants. Mais après l’indépendance, cette capacité du gouvernement à contrôler la contrebande de diamants s’est rapidement érodée et la contrebande de diamants a considérablement augmenté. Le marché noir a rapidement éclipsé le commerce officiel et, en 1963, la MIBA a officiellement enregistré la production de 1,4 million de carats de diamants, tandis que les contrebandiers exportaient entre 4 et 6 millions de carats supplémentaires.

© 2022