Carte de la région de l’Oriental, Maroc

La région de l’Oriental ou région de Oujda est l’une des douze régions du Maroc instituées par le découpage territorial de 2015.

Place centrale avec mosquée et église dans la ville d’Oujda.
  • Superficie totale de l’Oriental 90,127 km²
  • En 2014 la population de la région était de 2 314 346 hab.
  • Le Chef-lieu de la région est Oujda

Géographie

L’Oriental est situé dans la partie nord-est du pays, avec un littoral nord sur la mer Méditerranée. La région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, s’étend au nord-ouest, Fès-Meknès à l’ouest, Drâa-Tafilalet au sud-ouest, avec les provinces algériennes de Tlemcen et Naâma à l’est et Béchar au sud. Melilla, une ville autonome espagnole, borde également la région. En 2015, Oriental a été élargi pour inclure la province de Guercif.

Climat

Le climat est Méditerranéen sur les côtes, semi-aride à l’intérieur, et aride sur les zones australes de la région.

Carte des principales infrastructures de base de la région de l'Oriental, Maroc.

Infrastructures de base

Le secteur du transport et de la logistique constitue un maillon essentiel du tissu économique de tout pays et région. Et en phase d’industrialisation et de développement des activités offshore, carrefour commercial de première importance, la Région de l’Oriental recèle un fort potentiel dans les domaines de la logistique et du transport. Elle s’est dotée d’infrastructures portuaires, aéroportuaires et ferroviaires stratégiques et de qualité :

  • Fret maritime et aérien : port de Nador et aéroports internationaux, port de Nador West Med en cours de réalisation (Futur Port et Complexe Industriel Commercial et Energétique nouvelle génération)
  • Projet Oujda City Center pour la requalification urbaine du centre d’Oujda, comprenant centre d’affaires, pôle résidentiel, pôle hôtelier, pôle commercial, plateaux de bureaux, food courts, etc.
  • Projet de plateforme logistique et multimodale à Taourirt en lien avec la nouvelle ligne de chemin de fer.

La nature et la qualité des routes et des lignes ferroviaires ainsi que les équipements en aéroports et ports et leur répartition spatiale constituent un préalable à tout processus de développement économique et social

Le réseau routier

Le réseau routier joue un rôle crucial dans l’implantation des activités économiques, l’installation et les mouvements des populations. De même, il est vital pour promouvoir les différents échanges aussi bien au sein de la région qu’avec les autres régions du pays.

L’accessibilité régionale et la desserte provinciale ou locale sont assurées, pour l’essentiel, par la route.

La Région de l’Oriental dispose d’un réseau routier de 5 128 km, qui représente 8,2% du total du réseau national, dont 55% revêtu. Ce réseau est constitué de 8% de routes communales, 29% de routes nationales, 45% de routes provinciales et 18% de routes régionales.

Le réseau routier régional selon le type (en Km)
Préfecture / Province Routes Nationales Routes Régionales Routes Provinciales Total Réseau routier
OUJDA 108 0 264 372
JERADA 95 148 415 659
NADOR 289 60 192 541
DRIOUCH 122 163 70 354
BERKANE 71 53 277 401
TAOURIRT 238 119 468 825
FIGUIG 511 371 857 1739
TOTAL* 1435 913 2543 4891

Aussi, pour améliorer le réseau routier de la région et renforcer sa connexion avec les autres régions du Royaume, particulièrement dans le sens Nord et Ouest ; plusieurs projets routiers sont soit achevés, ou sont en cours de réalisation, à savoir : l’autoroute Fès-Oujda, la rocade méditerranéenne reliant Saïdia à Tanger, déjà achevée sur son tronçon oriental et la double voie Oujda-Ahfir-Saïdia-Nador.

L’autoroute A9 qui relie Fès à Oujda entrée en service en 2011 est d’une longueur de 321 kilomètres, elle formera, à terme, un grand axe structurant Est-Ouest qui devra s’intégrer dans l’autoroute maghrébine allant de Nouakchott (Mauritanie) à Tobrouk en Libye en passant par Alger et Tunis.

On estime le nombre de voyageurs transportés par voie terrestre dans la Région à près de 5 millions d’individus, essentiellement dans le Nord.

Le réseau ferroviaire

Le réseau ferroviaire de la région s’étend sur une longueur de 558 Km reliant l’Oriental avec les autres régions du Royaume et avec l’Algérie.

Il se compose de quatre principaux axes :

  • La ligne Oujda-Casablanca (608 Km).
  • La ligne Oujda-frontière algérienne (16 Km). Cette ligne est hors service depuis 1994.
  • La ligne Oujda-Bouarfa (307 Km). – La ligne Nador-Taourirt (117 km).

Infrastructure portuaire

La région de l’Oriental dispose de deux ports sur la méditerranée : le port de Ras Kabdana destiné à la pêche et le port international de Nador. Ce dernier représente un véritable levier économique pour la région et constitue le deuxième port après celui de Tanger dans le transit des passagers au niveau national. En 2003, une nouvelle station pour le transport des voyageurs a été inaugurée. Elle est composée de deux parties : un complexe pour le transport des voyageurs et leurs véhicules (les car-ferries) et une gare maritime.

Ajouté à cette infrastructure, le port de plaisance de Saïdia, qui après son extension en 2009 est devenu, avec ses 1.350 anneaux, le 3ème port de plaisance de la Méditerranée en terme de surface utile d’embarcation, et le futur complexe portuaire Nador West End en cours de réalisation par phases, dont la première devrait être mise en service en 2019.

Infrastructure aéroportuaire

L’infrastructure aéroportuaire de la région est composée de deux aéroports :

L’aéroport Oujda-Angad : un aéroport international situé au Nord de la ville d’Oujda et qui s’étend sur une superficie de 540 ha. Il relie la ville d’Oujda et tout l’Oriental aux autres aéroports du Royaume et à plusieurs métropoles européennes. Durant l’année 2012, cet aéroport a accueilli environ 448.548 passagers et il a été certifié ISO 9001 en mars 2007 pour la qualité des services rendus aux passagers, aux compagnies aériennes et aux autres usagers de la navigation aérienne.

Aussi, pour accompagner l’évolution du transport aérien, anticiper les prochains flux touristiques suite à la mise en service de la grande station balnéaire de Saïdia et améliorer davantage la qualité des prestations et services rendus aux différents usages ; un grand projet d’extension et de renouvellement de cet aéroport international a été lancé en 2008. Il consiste notamment en la construction d’une nouvelle aérogare comprenant un terminal, un bloc réservé aux équipements techniques et une tour de contrôle. Ce projet prévoit également l’extension du parking avions pour accueillir 15 avions, la construction d’une seconde piste d’atterrissage pour remédier aux différentes contraintes qui handicapaient auparavant le décollage normal des avions, ainsi que l’aménagement d’un nouveau parking pour voitures.

L’aéroport Nador Al Aroui : Cet aéroport a accueilli durant l’année 2012 près de 602.426 passagers. Il est équipé d’une aérogare et d’une piste d’atterrissage qui s’étend sur 8.100 m2, ainsi que de deux parkings pour avions et d’une station météorologique.
Ces infrastructures ont été renforcées dernièrement par la mise en service de l’aérodrome de Bouarfa dont le but principal est de désenclaver les zones sud de la région, notamment sur le plan touristique.

© 2022