Carte de la Polynésie française

Carte de la Polynésie française, une collectivité d’outre-mer de la France et son seul pays d’outre-mer. Il comprend 118 îles et atolls géographiquement dispersés s’étendant sur plus de 2,000 kilomètres dans l’océan Pacifique Sud. La superficie totale de la Polynésie française est de 4,167 kilomètres carrés.

  • Superficie totale de la Polynésie française 4,167 km²
  • En 2017 la population de la Polynésie française était de 281 674
  • La capitale du pays est Papeete

La Polynésie française est divisée en cinq groupes d’îles :

  1. l’archipel des îles de la Société, comprenant les îles du Vent et les îles sous le Vent ;
  2. l’archipel des Tuamotu ;
  3. les îles Gambier ;
  4. les îles Marquises ; et
  5. les îles Australes.

Parmi ses 118 îles et atolls, 67 sont habités. Tahiti, qui fait partie du groupe des îles de la Société, est l’île la plus peuplée, abritant près de 69 % de la population de la Polynésie française en 2017. Papeete, située à Tahiti, est la capitale de la Polynésie française. Bien que ne faisant pas partie intégrante de son territoire, l’île de Clipperton a été administrée depuis la Polynésie française jusqu’en 2007.

Les premiers habitants de ces îles, des Austronésiens, proviennent selon toute vraisemblance de migrations en provenance d’Asie du Sud-Est vers l’an 300 ou peu avant (ier siècle pour les Marquises). La rencontre avec les navigateurs européens entraîne à la fin du xviiie siècle des épidémies qui déciment les populations autochtones. Les campagnes d’évangélisation et l’introduction de l’alcool achèvent la destruction des savoirs de chaque île. La France impose progressivement son protectorat, à compter de 1842, contrant ainsi l’influence britannique.

Il faudra attendre 1946 pour que les autochtones accèdent au droit de vote, et 1957 pour qu’ils bénéficient d’un premier gouvernement local. Les langues polynésiennes ne retrouvent toute leur place dans les écoles qu’en 1977. La Polynésie française est devenue aujourd’hui un pays d’outre-mer, bénéficiant d’une large autonomie par rapport au gouvernement métropolitain. Son axe principal de développement demeure le tourisme, qui repose sur un patrimoine naturel et culturel exceptionnel.

© 2022