Carte de la Papouasie-Nouvelle-Guinée

Carte de la Papouasie-Nouvelle-Guinée, officiellement l’État indépendant de Papouasie-Nouvelle-Guinée, un pays d’Océanie qui comprend la moitié orientale de l’île de Nouvelle-Guinée et ses îles au large en Mélanésie (une région du sud-ouest de l’océan Pacifique au nord de l’Australie). Sa capitale, située le long de sa côte sud-est, est Port Moresby. C’est le troisième plus grand pays insulaire du monde avec une superficie de 462,840 km².

  • Superficie totale de la Papouasie-Nouvelle-Guinée 462,840 km²
  • En 2021 la population de la Papouasie-Nouvelle-Guinée était de 8,935,000
  • La capitale et plus grande ville du pays est Port Moresby
  • Zone économique exclusive (ZEE) de la Papouasie-Nouvelle-Guinée 2,402,288 km²

Au niveau national, après avoir été gouvernée par trois puissances extérieures depuis 1884, la Papouasie-Nouvelle-Guinée a établi sa souveraineté en 1975. Cela a suivi près de 60 ans d’administration australienne, qui a commencé pendant la Première Guerre mondiale. Elle est devenue un royaume indépendant du Commonwealth en 1975 avec Elizabeth II comme sa reine. Elle est également devenue membre à part entière du Commonwealth des Nations.

La Papouasie-Nouvelle-Guinée est l’un des pays les plus culturellement diversifiés au monde. En 2019, c’est aussi la plus rurale, puisque seulement 13,25 % de ses habitants vivent dans des centres urbains. Il y a 851 langues connues dans le pays, dont 11 n’ont actuellement aucun locuteur connu. La majeure partie de la population de 8,935,000 de personnes vit dans des communautés coutumières, qui sont aussi diverses que les langues. Le pays est l’un des moins explorés au monde, culturellement et géographiquement. Il est connu pour avoir de nombreux groupes de peuples isolés, et les chercheurs pensent qu’il existe de nombreuses espèces de plantes et d’animaux non découvertes à l’intérieur.

L’État souverain est classé parmi les économies en développement par le Fonds monétaire international. Près de 40 % de la population mène un mode de vie naturel et autosuffisant sans accès au capital mondial. La plupart des gens vivent dans des groupes sociaux traditionnels forts basés sur l’agriculture. Leurs vies sociales combinent la religion traditionnelle avec les pratiques modernes, y compris l’enseignement primaire. Ces sociétés et clans sont explicitement reconnus par la Constitution de Papouasie-Nouvelle-Guinée, qui exprime le souhait que « les villages et communautés traditionnels restent des unités viables de la société papouane-néo-guinéenne » et protège leur importance continue pour la vie communautaire locale et nationale. La nation est un État observateur au sein de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ANASE) depuis 1976 et a déposé sa demande de statut de membre à part entière. Il est membre à part entière de la Communauté du Pacifique (CPS), du Forum des îles du Pacifique (FIP) et du Commonwealth des Nations.

© 2022