Carte de la Jordanie

Carte de la Jordanie, officiellement le Royaume hachémite de Jordanie, un pays d’Asie occidentale. Elle est située au carrefour de l’Asie, de l’Afrique et de l’Europe, dans la région du Levant, sur la rive Est du Jourdain. La Jordanie est bordée par l’Arabie saoudite, l’Irak, la Syrie, Israël et la Cisjordanie palestinienne. La mer Morte est située le long de ses frontières occidentales et le pays possède un littoral de 26 kilomètres sur la mer Rouge dans son extrême sud-ouest. Amman est la capitale et la plus grande ville du pays, ainsi que le centre économique, politique et culturel.

  • Superficie totale de la Jordanie 89,342 km²
  • En 2020 la population de la Jordanie était de 10,658,123
  • La capitale du pays est Amman
  • Les plus grandes villes de la Jordanie sont: Amman, Zarka, Irbid.

La Jordanie d’aujourd’hui est habitée par des humains depuis la période paléolithique. Trois royaumes stables y ont vu le jour à la fin de l’âge du bronze : Ammon, Moab et Édom. Les dirigeants ultérieurs incluent le royaume nabatéen, l’empire perse, l’empire romain, les califats Rashidun, omeyyade et abbasside et l’empire ottoman. Après la grande révolte arabe contre les Ottomans en 1916 pendant la Première Guerre mondiale, l’Empire ottoman a été divisé entre la Grande-Bretagne et la France.

Le royaume a été créé à la suite de la partition de l’Empire ottoman effectuée par la France et le Royaume-Uni après la Première Guerre mondiale, avec Abdallah Ier comme premier roi. En 1946, la Jordanie est devenue un État souverain et indépendant initialement avec le nom de Royaume hachémite de Transjordanie. Après la prise de la Cisjordanie pendant la guerre israélo-arabe de 1948, le pays a été rebaptisé Royaume hachémite de Jordanie en 1949. La Jordanie anexa la Cisjordanie jusqu’à ce qu’elle soit perdu lors de la guerre des Six Jours en 1967. La Jordanie a renoncé à ses revendications sur le territoire en 1988 et est devenue le deuxième État arabe à signer un traité de paix avec Israël en 1994. La Jordanie est un membre fondateur de la Ligue arabe et de l’Organisation de coopération islamique. L’État souverain est une monarchie constitutionnelle, mais le roi détient de larges pouvoirs exécutifs et législatifs.

La Jordanie est un pays semi-aride, couvrant une superficie de 89,342 km², avec une population de plus de 10 millions d’habitants, ce qui en fait le onzième pays arabe le plus peuplé. La majorité dominante, soit environ 95 % de la population du pays, est de confession musulmane sunnite, avec une minorité chrétienne autochtone. La Jordanie a été qualifiée à plusieurs reprises d’« oasis de stabilité » dans la région agitée du Moyen-Orient. Elle a été pratiquement indemne des violences qui ont balayé la région après le printemps arabe de 2010. Dès 1948, la Jordanie a accueilli des réfugiés de plusieurs pays voisins en conflit. Selon un recensement de 2015, on estime que 2,1 millions de Palestiniens et 1,4 million de réfugiés syriens sont présents en Jordanie. Le royaume est également un refuge pour des milliers de chrétiens irakiens fuyant les persécutions de l’État islamique. Alors que la Jordanie continue d’accepter des réfugiés, le récent afflux important en provenance de Syrie a mis à rude épreuve les ressources et infrastructures nationales.

La Jordanie occupe un rang élevé dans l’indice de développement humain et a une économie à revenu intermédiaire de la tranche supérieure. L’économie jordanienne, l’une des plus petites de la région, attire les investisseurs étrangers grâce à une main-d’œuvre qualifiée. Le pays est une destination touristique majeure, attirant également le tourisme médical en raison de son secteur de la santé bien développé. Néanmoins, le manque de ressources naturelles, l’afflux massif de réfugiés et les troubles régionaux ont entravé la croissance économique.

© 2022