Carte de la Haute-Vienne

Carte de la Haute-Vienne, un département français, situé dans la région Nouvelle-Aquitaine. Il tire son nom de la rivière Vienne, qui le traverse d’est en ouest. L’Insee et la Poste lui attribuent le code 87.

Hôtel de la Préfecture de la Haute-Vienne - Limoges.
  • Superficie totale de la Haute-Vienne 5 520 km²
  • En 2019 la population de la Haute-Vienne était de 372 359
  • Le Chef-lieu du département est Limoges
  • Les principales communes de la Haute-Vienne sont: Limoges, Saint-Junien, Panazol et Couzeix.

Situé au carrefour des axes de liaison historique entre Paris et Toulouse (nord-sud) et l’Atlantique et le Massif central (ouest-est), culturellement et historiquement occitan, le département occupe la partie ouest de l’ancienne province du Limousin qui recouvrait aussi une partie des actuels départements de la Charente, de la Vienne et de la Dordogne, et une partie du sud de l’ancien Comté de la Marche.

Le château de Montbrun, un château fort des xiie et xve siècles, situé sur la commune de Dournazac en Haute-Vienne.

L’industrie, secteur important auparavant comme dans bon nombre de régions françaises, a traversé la crise. L’économie locale est marquée par la présence de nombreuses industries ayant de plus en plus tendance à se rapprocher de l’économie de patrimoine ou traditionnelle, tout en gardant leur aspect industriel. Les plus connues de ces activités sont l’émail et la porcelaine de Limoges, les chaussures Weston, les ganteries de Saint-Junien. L’automobile paraît désormais être un des piliers de l’industrie limougeaude, avec l’entreprise Renault Trucks (ex. RVI-Saviem) et l’équipementier Valeo (famille transmissions). L’industrie de la Haute-Vienne est aussi symbolisée par l’industrie du bois de manière contemporaine (International Paper à Saillat-sur-Vienne) comme historique (port du Naveix, ancien port où arrivaient les troncs d’arbre flottant sur la Vienne depuis Eymoutiers, et par l’activité minière, étant donné que c’est en Haute-Vienne que se trouvaient les mines d’uranium les plus productives de France au xxe siècle.

La limousine, une race bovine française rustique originaire du Limousin.

Les services sont désormais le secteur dominant, avec la présence d’entreprises de renommée mondiale (Legrand), des techniques de pointe (technopole Ester), d’écoles reconnues (ENSIL), et l’augmentation des ressources dues au tourisme en expansion.

L’agriculture garde encore une importance non négligeable, dominée par l’élevage bovin (race limousine, les porcins (cul noir limousin), et l’élevage ovin. Une part de cultures existe, avec la présence d’AOC (pomme du Limousin). Les cultures céréalières restent marginales, et le vignoble quasi inexistant, ravagé par le phylloxera.

La Haute-Vienne semble consciente que son principal atout touristique est la nature (tourisme vert), mais le patrimoine bâti est également important. Les arts du feu à Limoges et les savoir-faire sont nombreux : porcelaine, émail, bois, papier, ganterie… La culture est également encouragée et mise en valeur avec les festivals, les manifestations, les musées, l’ensemble baroque de Limoges…

© 2022