Carte de l’Équateur

Carte de l’Équateur, officiellement la République de l’Équateur, un pays du nord-ouest de l’Amérique du Sud, bordé par la Colombie au nord, le Pérou à l’est et au sud et l’océan Pacifique à l’ouest. L’Équateur comprend également les îles Galápagos dans le Pacifique, à environ 1 000 kilomètres à l’ouest du continent. Sa capitale est Quito.

  • Superficie totale de l’Équateur 283,561 km²
  • En 2021 la population de l’Équateur était de 17,783,520
  • La capitale du pays est Quito
  • Les plus grandes villes de l’Équateur sont: Quito, Guayaquil, Cuenca, Santo Domingo, Ambato, Portoviejo, Durán.

Les territoires de l’Équateur moderne abritaient autrefois une variété de groupes amérindiens qui ont été progressivement incorporés à l’empire Inca au cours du XVe siècle. Le territoire a été colonisé par l’Espagne au XVIe siècle, obtenant son indépendance en 1820 en tant que partie de la Grande Colombie, d’où il a émergé comme son propre État souverain en 1830. L’héritage des deux empires se reflète dans la population ethniquement diversifiée de l’Équateur, avec la plupart de ses plus de 17 millions d’habitants étant des métis, suivis par de grandes minorités de descendants européens, amérindiens et africains. L’espagnol est la langue officielle et est parlé par une majorité de la population, bien que 13 langues autochtones soient également reconnues, dont le quechua et le shuar.

L’État souverain de l’Équateur est une république démocratique représentative à revenu intermédiaire et un pays en développement fortement dépendant des matières premières, à savoir le pétrole et les produits agricoles. Il est gouverné comme une république démocratique présidentielle. Le pays est membre fondateur des Nations Unies, de l’Organisation des États américains, du Mercosur, du PROSUR et du Mouvement des non-alignés.

L’un des 17 pays mégadivers du monde, l’Équateur abrite de nombreuses plantes et animaux endémiques, comme ceux des îles Galápagos. En reconnaissance de son patrimoine écologique unique, la nouvelle constitution de 2008 est la première au monde à reconnaître les droits de la nature juridiquement exécutoires, ou droits écosystémiques.

Selon le Center for Economic and Policy Research (CEPR), entre 2006 et 2016, la pauvreté est passée de 36,7% à 22,5% et la croissance annuelle du PIB par habitant était de 1,5% (contre 0,6% au cours des deux décennies précédentes). Dans le même temps, l’indice de Gini d’inégalité économique du pays a diminué de 0,55 à 0,47.

© 2022