Carte de Casablanca-Settat

La région de Casablanca-Settat est l’une des douze régions du Maroc à l’issue du découpage territorial de 2015.

  • Superficie totale de Casablanca-Settat 19,448 km²
  • En 2014 la population de la région était de 6,861,739 hab.
  • Le Chef-lieu de la région est Casablanca
Carte de l'agglomération de Casablanca.

Géographie

La région de Casablanca-Settat fait partie du domaine atlantique, caractérisé par un cadre géographique très varié composé de 3 zones naturelles :

  • La mer avec le littoral : d’un littoral qui s’étend sur 235 km environ.
  • Le relief se compose de plaines et de plateaux avec de petites collines éparpillées dans le territoire limitrophe aux villes de Casablanca et d’El Jadidia, et
  • Le Sahel est une région constituée d’une alternance de dépression et de dunes consolidées. Il fait partie du domaine semi-aride. Les sols y sont en général médiocres.
Carte des principales infrastructures de Casablanca-Settat.

Le réseau routier

La région dispose d’une armature routière très satisfaisante par rapport au reste du territoire
national avec un linéaire de 5693 Km réparti comme suit :

  • Routes Nationales : 451,83 Km.
  • Routes Régionales : 1118,7 Km
  • Routes Provinciales : 4121,6 Km.

Le réseau autoroutier

La région de Casablanca-Settat est considérée comme étant la région la mieux dotée en e autoroutière avec ses trois principaux axes : Tanger-Casablanca, CasablancaMarrakech et dernièrement Casablanca-Béni Mellal.

La région est desservie par les autoroutes :

  • L’autoroute A3 reliant Casablanca – Rabat fut la première autoroute lancée au Maroc avec la première tranche (33,5 km) Casablanca-Oued Cherrat ouverte dès 1978, et complétée jusqu’à Rabat en 1987 puis mise sous péage en 1991.
  • L’autoroute A7 d’une longueur de 453 km et allant de Casablanca à Agadir en passant par le nord-ouest de Marrakech, a été achevée en 2010 (tronçon Marrakech-Agadir). Elle relie la plaine de la Chaouia aux villes de Casablanca, Mohammedia, Berrechid et Settat, qui concentrent une partie importante de l’activité industrielle et économique du Royaume. Elle a permis de soulager la route principale n°7 qui est la seule voie importante assurant auparavant la liaison.
  • L’autoroute A5 « Casablanca – El Jadida » d’une autoroute longue de 81 km reliant Casablanca à El Jadida, se compose du périphérique de Casablanca qui contourne la métropole, et permet d’éviter les incessants embouteillages de la voie express urbaine qui la traverse.
  • L’autoroute A8 reliant Berrechid à Bénimellal, le premier tronçon (95 km) de l’autoroute reliant Khouribga à Beni Mellal, a été ouvert à la circulation le 17 mai 2014, tandis que le deuxième tronçon (77 km) reliant Khouribga à Berrechid a été mis en circulation le 16 juillet 2015.
  • D’une longueur de 143 km, l’autoroute El Jadida-Safi, prévue cette année, disposera de 6 échangeurs, deux aires de services et un parking sécurisé. Trois viaducs sont également planifiés ainsi que 115 ouvrages de rétablissement

Le réseau Ferroviaire

La région de Casablanca-Settat est desservie par une ligne ferrée d’importance nationale qui fait partie d’un faisceau desservant les grandes agglomérations de la côte Atlantique et les villes de l’intérieur et de l’oriental comme Fès, Taza, Oujda et Marrakech. Elle est traversée, d’une part, dans sa partie centrale par la ligne reliant Tanger à Marrakech et dans sa partie littorale par la ligne menant vers El Jadida d’autre part.

Dans le centre de Casablanca, la ligne se dédouble par un embranchement en direction du port qui aboutit au terminus de la gare Casa Port.

Transport urbain

Ajoutée à cette infrastructure, une ligne de Tramway de 31 km a été inaugurée en décembre 2012 à Casablanca, desservant 48 stations. En 2013, le Tram transportait en moyenne 100 000 personnes par jour. Ce tramway vise à désengorger le centre-ville et combler une partie du déficit de transport public dans cette agglomération.

Equipement aéroportuaire

La région dispose de quatre aéroports : Mohammed V, Anfa, Tit Mellil et Benslimane. Sur ces 4 aéroports, celui de Casablanca Mohammed V est le premier aéroport international du Maroc. Il s’étend sur une superficie de 1.700 ha environ.

Situé à 32 km du centre de Casablanca, cet aéroport est desservi par :

  • Une autoroute à péage desservant le centre de Casablanca et le reste du pays ;
  • Une navette ferroviaire reliant l’aéroport au centre de l’agglomération;
  • Des grands taxis ;

À proximité de l’aéroport, une technopole d’une superficie de 206 ha (1ère phase réalisée sur 150 ha) qui a permis d’accueillir plus de 6.000 emplois.

Inauguré en 2013 et édifié sur plusieurs hectares, le nouvel aéroport de Benslimane, est destiné accueillir les vols cargo pour devenir le premier hub de fret aérien dans le royaume.

Equipement Portuaire

La Région s’ouvrant sur une façade maritime sur l’Océan Atlantique, d’une longueur de 235 Km dispose en termes de moyens de communication maritime, des ports suivants:

  • Le port de Casablanca est un port multifonctions principalement tourné vers le commerce. Il s’étend sur 450 ha, dont 256 ha de terre-pleins et offre plus de 8 km linéaires de quai. Il peut accueillir et traiter jusqu’à 40 navires à la fois. Il comprend un port de commerce, un port de pêche, un port de plaisance, ainsi que des installations et des infrastructures pour la mise à flot et à sec des navires dans les chantiers navals. Il constitue avec celui de Mohammedia, le premier complexe portuaire marocain. Ces deux ports traitent ensemble plus de 55% du trafic portuaire national.
  • Le port de Mohammedia est le premier port pétrolier du Maroc. Il est composé :
    • d’un ancien bassin destiné à tous les vracs liquides autres qu’hydrocarbures (huiles, mélasses …). Ce bassin peut accueillir des navires jusqu’à 120 mètres et de 8000 Tonnes maximum. Cet ancien bassin accueille également un port de pêche et un port de plaisance ;
    • d’un terminal pétrolier équipé de deux postes d’une profondeur de 18 mètres lui permettant de recevoir des grands pétroliers et des gaziers.

Le trafic annuel d’hydrocarbures avoisine les 10 MT soit 95 % des besoins du pays en produits pétroliers.

La plus grande raffinerie du Royaume, la Samir, est située à proximité et approvisionnée à partir du terminal pétrolier par un réseau de 20 km de pipelines.

  • Le port de Jorf lasfar : Situé à proximité d’El Jadida (à 26 km), ce Port industriel a été conçu pour être un port d’exportation des phosphates et des engrais. Sa vocation a déterminé son emplacement entre trois gisements de phosphate (Benguerir, Youssoufia et Khouribga).
  • Le port d’El Jadida qui est un port de pêche situé à 100 km au Sud-Ouest de Casablanca et à 170 km au Nord-Est de Safi.

© 2022