Carte d’Ille-et-Vilaine

Carte d’Ille-et-Vilaine, un département français situé en région Bretagne. Il porte le numéro 35 dans la numérotation départementale française. Il est situé dans l’est de la région Bretagne et fait partie de la Haute-Bretagne. Le département compte 333 communes.

Carte des environs de Rennes.
  • Superficie totale d’Ille-et-Vilaine 6 775 km²
  • En 2019 la population d’Ille-et-Vilaine était de 1 079 498
  • Le Chef-lieu du département est Rennes
  • Les principales communes d’Ille-et-Vilaine sont: Rennes, Saint-Malo, Fougères et Bruz.

Pour l’aménagement du territoire, le département est couvert par sept bassins d’activité appelés « pays » :

  • le pays de Rennes, au centre, couvre 67 communes sur 1 145 km², et compte 419 559 habitants (+ 12,5 % entre 1990 et 1999) soit 48,4 % de la population du département (460 000 habitants au 1er janvier 2008) ;
  • le pays de Saint-Malo, au nord, couvre 71 communes sur 1 106 km², dont 67 en Ille-et-Vilaine (4 dans les Côtes-d’Armor), et compte 149 360 habitants (+ 4,7 % entre 1990 et 1999) soit 17,2 % de la population du département ;
  • le pays de Fougères, au nord-est, couvre 58 communes sur 1 026 km², et compte 76 517 habitants (+ 0,04 % entre 1990 et 1999) soit 8,8 % de la population du département ;
  • le pays de Vitré (Porte-de-Bretagne), à l’est, couvre 64 communes sur 1 282 km², et compte 106 410 habitants12 (+ 7,7 % entre 1990 et 1999) soit 10,1 % de la population du département ;
  • le pays de Brocéliande, à l’ouest, couvre 43 communes sur 929 km², et compte 57 683 habitants (+ 7,3 % entre 1990 et 1999) soit 6,6 % de la population du département ;
  • le pays des Vallons de Vilaine, au sud, couvre 25 communes sur 620 km², et compte 41 624 habitants (+ 10,6 % entre 1990 et 1999) soit 4,8 % de la population du département ;
  • le pays de Redon – Bretagne Sud, au sud-ouest, couvre 54 communes sur 1 434 km², dont 28 en Ille-et-Vilaine (les autres dans le Morbihan et la Loire-Atlantique) et compte 77 987 habitants (+ 2,3 % entre 1990 et 1999) dont près de 37 000 en Ille-et-Vilaine, soit 4,1 % de la population du département. Au vu de la situation géographique de Redon et les difficultés administratives liées à la gestion du bassin économique par trois départements, il a été envisagé de créer un nouveau département autour de Redon et de son pays, cependant la coordination des moyens départementaux au plan de la région semble suffire.
La Place Saint-Anne à Rennes.

Le fort développement très centralisé de l’agglomération de Rennes, renforcé par une excellente desserte routière, ferroviaire, voire aérienne, et l’attractivité de la zone en termes d’enseignement et d’emplois a conduit à une concentration rapide de population dans son bassin, mais répartie aussi dans une vaste zone périphérique, nécessitant des trajets transversaux. Aussi l’agglomération a développé un système de transport en commun visant à déconcentrer le centre-ville de Rennes et faciliter et accélérer les échanges. Le succès de ce mode de transport, complété par une excellente desserte des lignes transdépartementales a conduit l’agglomération à redéfinir les lignes de bus urbains. Aussi Rennes dispose d’un métro souterrain, le VAL et construit une deuxième ligne.

Pour contrecarrer cette attractivité de Rennes, le département a développé des échanges efficaces dans les autres pays, et renforcé le rôle des communautés de communes afin de reconvertir l’industrie et les zones agricoles en zones de développement tertiaire (de service ou touristique). Aussi le développement démographique du département a su rester positif même dans les zones d’anciennes industries en déclin (Fougères) ou peu facilitées par leurs situations excentrées (Redon).

© 2022